Voyance, astrologie, médiumnité, cartomancie, taromancie, numérologie, radiesthésie, géomancie,... les arts divinatoires sont innombrables, mais testons-en un maximum

depuis 1999 recense, grâce à vous, Visuel lien hypertexte

le meilleur des arts divinatoires

pour vous préserver du pire.


lien vers le forum
  • Pour être prévenu des offres promotionnelles, réductions, gratuités, avantages, offerts ponctuellement par les praticiens accrédités, remplissez le champ suivant :

L’astromancie : Une astrologie divinatoire

Si en matière de divination, nous n’avons pas d’obligations de résultats - la voyance n’étant pas une science exacte mais un art divinatoire s’apparentant au Conseil comme un avocat , nous avons une obligation de moyens.

A part mon intuition et mon expérience dans les arts divinatoires, quels sont donc les moyens que je mets en oeuvre lors d’une consultation avec vous ?

par Alain Bougearel
Imprimer logo imprimer

L’astromancie : Une astrologie divinatoire

Si en matière de divination, nous n’avons pas d’obligations de résultats - la voyance n’étant pas une science exacte mais un art divinatoire s’apparentant au Conseil comme un avocat , nous avons une obligation de moyens.

A part mon intuition et mon expérience dans les arts divinatoires, quels sont donc les moyens que je mets en oeuvre lors d’une consultation avec vous ?

Ce sont ceux de l’ astrologie divinatoire du zodiaque sidéral.

Ganesh Le système de datation est conforme à la Tradition de l’astrologie sidérale de l’Inde : c’est celui des Périodes Planétaires - Mahas Bhaktis et Pratyansaras Dashas.

L’astromancie est fort différente de l’astrologie ordinaire : moins “scientifique” moins “psychologique”, elle est plus ancienne et résolument orientée vers la divination…

Elle repose sur une “méthode plus précise qui, en restreignant la part de mancie des interprétations, permettra une meilleure réponse à la personne concernée, sans laisser ses propres projections intervenir dans le processus de l’interprétation.”

astromancie des transits indiens Comment fonctionne l’ astromancie fondée sur le zodiaque sidéral de l’astrologie des constellations ? Elle repose sur des techniques anciennes issues de la tradition divinatoire de l’Inde.

Le focus central c’est à dire le point d’ancrage de la mancie demeure toujours l’Ici et Maintenant - soit celui du Praticien (astrologie horaire) soit celui du Consultant (transits quotidiens).

Deux techniques d’astromancie peuvent donc être utilisées :

- 1. le consultant n’a pas de données astrologiques complètes (manquent ou l’heure ou le lieu ou la date de naissance) .

Le support choisi sera celui du thème horaire qui répondra à une question clairement formulée au préalable avec l’aide de l’astromancien.

L’ astrologie horaire basée sur le moment où le praticien reçoit et procède à l’interprétation de la question.

“L’astrologie horaire a été pratiquée pendant des siècles en Inde où elle est connue comme Prasna Shastra (Sanskrit prasna = question)… La forme plus avançée est Astamangalam Prasna et Deva Prasna méthodes du Sud de L’Inde notamment du Kerala…célèbre … pour son usage traditionnel de l’astrologie horaire.”

Elle ne répond qu’à une seule question réelle du consultant clairement exprimée .

La justesse de la réponse provient en fait non seulement de l’astrologue, de l’art de poser la bonne question mais aussi du moment où le praticien reçoit la question, la comprend et commence à interpréter.

En Inde notamment dans le Sud, l’astrologie horaire est une tradition non seulement très ancienne mais extrêmement vivante de nos jours.

L’astromancien tente de répondre à une question posée en interrogeant les astres c’est à dire en érigeant l’horoscope de la question d’après le temps et l’endroit exacts où la question a été reçue et comprise par l’astrologue - et non selon le lieu et/où le moment où le consultant pose la question… (Auparavarant, cette question ne posait aucun problème car le consultant et le praticiense retrouvaient en tête à tête, comme aujourd’hui en cabinet de consultation - tous deux dans le même lieu et le même espace).

La force des planètes est estimée selon le système des Shad Balas.

L’astromancien, notamment grâce à la technique de l’interprétation choisie en astrologie horaire, prend en compte, de façon attentive mais maîtrisée car codifiée astrologiquement, la part d’influence qu’à le consultant ; en effet, ce dernier pouvait fortement influer “télépathiquement” , inconsciemment ou non, sur les dires du praticIen -sans que pour autant ce dernier fasse preuve de “complaisance”. Le risque d’erreur s’en trouve donc puissamment diminué.

- 2. le consultant possède les données de naissance complètes : le support choisi sera la carte du ciel des transits avec domification natale qui permet de répondre à une ou plusieurs questions.

La puissance des astres est alors estimée selon de système de l’ Ashtavakarga.

astrologie horaire sidérale J’utilise alors comme carte du ciel de l’Ici et Maintenant du Consultant les transits quotidiens en jeu avec domification natale que j’ interprète selon le sytème des Gochars : “les transits “Gochar” sont… utiles pour définir la qualité d’une planète pendant son transit. Chaque transit Gochar est calculé à partir du signe lunaire et non depuis l’Ascendant. Ce système est indien, il utilise une domification égale à partir de la Lune. Chaque maison est zodiacale, elle s’étend sur toute la constellation qui l’abrite. Les transits sont calculés pour chaque division choisie.”

Les divisions - elles- correspondent aux Tables de divisions du XIIIè siècle codifiées au XVIIè par l’astrologue Parasara qui permettent d’élaborer des cartes du ciel propres aux différents domaines de l’existence ( relationnel, professionnel, financier etc).

Il faut trouver une méthode plus précise qui, en restreignant la part de mancie des interprétations, permettra une meilleure réponse à la personne concernée, sans laisser ses propres projections intervenir dans le processus de l’interprétation. Une telle méthode n’est pas une utopie. Elle existe. On la nomme « Les cartes de divisions zodiacales ». Parasara, sage de l’Inde vivant au XVIIe siècle, a mis au jour ce procédé pour le moins original. Il est à noter qu’au XIIIe siècle, des moines-astrologues utilisaient une méthode plus ou moins équivalente. Les divisions ne sont pas une « méthode de plus ». Ce n’est pas un système qui permet de préjuger indûment à des « potentialités latentes » que seul l’astrologue entrevoit et qu’il est le seul être capable de les révéler à la personne concernée ! Les cartes de divisions ne permettent pas de rêver à ce qui « pourrait être ». Elles expriment la vie concrète. …Les cartes de divisions apportent une dimension supplémentaire à l’astrologie. Inconnue en occident, elles répondent principalement à des questions d’ordre pratique […]

(J-F Faccin, Cartes de divisions zodiacales).

Toutes les cartes du ciel sont élaborées à partir des calculs contemporains du Professeur V.K. Choudhry.

Notes :

1. Portrait d’un astromancien

Je suis un pronostiqueur professionnel doublé d’un Conseil mais en aucun cas une parole d’Evangile.

Devenir “fan” ne doit pas signifier devenir dépendant et perdre son libre arbitre.

Il y a deux aspects dans une consultation :

a) la part d‘apport en connaissance de soi - le pourquoi et le comment -, c’est l’astrologue descriptive : ici, devant la regard de l’astrologue, il importe de conserver sa libre pensée.

b) la part de prédiction - c’est l’astromancie divinatoire. Cela pose le problème de la “fréquence” des consultations : même si en période de difficultés existencielles, le recours à une relation d’aide est davantage fréquent et compréhensible, je préconise désormais non seulement une voyance à petit prix sur la base d’un Forfait préalablement établi mais aussi de ne consulter de nouveau, en astromancie ou astrologie divinatoire, que lorsque la prédiction a eu lieu. Cela oblige l’astromancien à se limiter à un scénario du Futur à court terme même si des perpectives à long terme peuvent être définies…

Maintenant, chacun fait à sa guise n’est-ce pas ?

Une consultation en astromancie est différente d’une consultation de voyance ou de cartomancie car ce sont les cartes du ciel qui servent de support ; mais plus encore, l’astromancie diffère de l’astrologie car elle est plus divinatoire. Toutefois, l’astrologie divinatoire indienne ne doit pas être confondue avec l’astro-flash : interroger les astres est un acte important qui doit être fait à bon escient et au moment opportun ; l’interprétation est un art complexe et subtil qui prend du temps - quelle que soit l’habileté ou la forme de l’astromancien.

Mon travail n’a rien d’un travail à la chaîne :je ne puis consulter plus de quatre personnes par jour et encore, c’est un maxima, car, pour moi, chaque consultation se doit d’être une “oeuvre” unique, un moment privilégié comme magique où le quotidien de votre vie soudain prend un sens.

Aujourd’hui, je me considère plus comme un conteur - je raconte une histoire, la vôtre telle qu’elle m’apparaît au moment de la consultation ; mon travail est davantage proche de celui de l’artisan : ma création, c’est votre consultation - un “happening divinatoire “. Mon ambition ? Celle d’un artiste à la recherche de Beauté : il y a une esthétique même dans les difficultés ; plus encore, face à l’absurde, il y aura au moins un sens particulier : celui que j’essaie de formuler. Et c’est “thérapeutique” à l’évidence car le consultant ressent bel et bien l’aide apportée et s’en porte mieux.

Voilà pourquoi une consultation avec moi dure en moyenne au moins une trentaine de minutes rarement moins souvent davantage .

Chaque fois que c’est possible, j’interprète votre thème astromancique en “live” découvrant avec vous les tenants et les aboutissants ; néanmoins, parfois je proposerai un nouveau rendez-vous ultérieur car l’étude préalable de votre thème devra être plus approfondie…

Clairaudient, le son de votre voix me sert de support : c’est lui le medium quel que soit le nombre de kilomètres qui nous séparent géographiquement.

Disons que je suis comme un miroir qui va vous permettre de vous “voir” tout autrement.

Je suis un pronostiqueur professionnel doublé d’un conseil : ce que je raconte s’avérera souvent réalité ou parfois fiction…Mes résultats peuvent donc être en dents de scie : excellents ou non…Un risque à prendre ou non : à vous de décider…

A très bientôt…

2. L’astrologie est-elle fausse ?
"Une personne est dite native d’un signe lorsque le Soleil se trouvait dans ce signe au moment de sa naissance. Par exemple, si une personne est dite « Bélier », en astrologie tropicale, cela signifie que le Soleil se trouvait dans le secteur zodiacal du Bélier au moment de sa naissance (et non dans la constellation, celle-ci s’étant peu à peu décalée via la précession des équinoxes). En astrologie sidérale, pour être dit « Bélier », il faut que le Soleil se soit trouvé effectivement dans la constellation du Bélier lors de sa naissance."

Plus d’informations sur :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Astrologie_sid%C3%A9rale

PS
Je crois que les astronomes américains redécouvrent la 13e constellation de même que la précession des équinoxes ...

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1523

Pour info, rappel des 13 constellations de l’astrologie sidérale radicale :

Capricorn : Jan. 20 - Feb. 16

Aquarius : Feb. 16 - March 11

Pisces : March 11 - April 18

Aries : April 18 - May 13

Taurus : May 13 - June 21

Gemini : June 21 - July 20

Cancer : July 20 - Aug. 10

Leo : Aug. 10 - Sept. 16

Virgo : Sept. 16 - Oct. 30

Libra : Oct. 30 - Nov. 23

Scorpio : Nov. 23 - Nov. 29

Ophiuchus : Nov. 29- Dec. 17

Sagittarius : Dec. 17 - Jan. 20

SOURCE : Minnesota Planetarium Society

Voir aussi, mon intervention sur le Journal Le Monde télématique :

http://www.lemonde.fr/idees/chronique/2011/01/20/les-13-constellations-z

Karmastral

La reconnaissance de l'astrologie par la Cour Suprême de l'Inde



Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)


puce Contact RSS Valid XHTML 1.0 Strict puce Espace rédacteurs
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V2
Version :