...L’épreuve des preuves©

Depuis 1999 LOV recense, grâce à vous,
le meilleur des arts divinatoires pour vous préserver du pire.

lien vers le forum

Nouvelles infos rentrées :

Contribution de Florence L.:

"sur la mémoire des murs de ma maison et des personnes qui y ont vécu ou y (...)

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de France M.:

"vraie belle médiumnité"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Marilyne L.:

"je recommande autant pour son talent que pour sa gentillesse"

Contribution de Christelle L.:

"Une vision juste du passé et du présent, des réponses sur l’avenir sans (...)

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Florence L.:

"très chaleureuse et humainement très agréable"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution d’Azzédine A.:

"je sais sur quoi agir aujourd’hui"

Contribution d’Aurore M.:

"Sa voyance est très complète"

Contribution de Sindy P.:

"beaucoup de visions très justes sur mon passé et mon présent"

Contribution de Raquel M.:

"Ma vie grâce à cette intervention va en être différente"

Contribution de Marie Laure G.:

"Ses prédictions se recoupent avec celles que j’ai pu avoir avec d’autres (...)

L’astrologie sidérale

L’astrologie sidérale définit les signes du zodiaque, également de 30° chacun, à partir des vraies constellations et considère les étoiles comme étant à l’origine des caractéristiques des individus à la naissance comme au temps des Babyloniens.


par Carole 3f
logo imprimer

L’astrologie sidérale s’appuie sur le zodiaque des constellations. Très utilisée en Inde, elle fut reconnue en Europe dans les années 1940 grâce aux recherches de l’astrologue irlandais Cyril Fagan.

Le zodiaque composé des douze signes, tel qu’on le connait, a été défini par Hipparque et Ptolémée.
Il est nommé tropical, car il se base sur les saisons de l’hémisphère nord et se divise en douze segments de 30° chacun (30°x12 = 360°), en commençant par le point vernal c’est-à-dire le jour de l’équinoxe de printemps (21 mars). Cette particularité saisonnière pour Ptolémée est l’essence des caractéristiques individuelles données à la naissance.

L’astrologie sidérale définit les signes du zodiaque, également de 30° chacun, à partir des vraies constellations et considère les étoiles comme étant à l’origine des caractéristiques des individus à la naissance comme au temps des Babyloniens.

Une personne n’aura pas le même signe astrologique selon qu’elle utilise l’astrologie tropicale ou l’astrologie sidérale car la sidérale prend en compte le phénomène de précession des équinoxes qui révèle un décalage entre les deux systèmes d’environ 1° tous les 72 ans, alors que la tropicale commencera toujours par le point vernal.

A ce jour, ce décalage équivaut à 2 décades, si on est né au 1er ou 2e décan, avec l’astrologie sidérale on devient le signe précédent. Seuls les natifs du 3e décan ne changent pas de signe. Bien que basé sur les constellations, le zodiaque sidéral ne coïncide pas exactement avec les constellations situées dans le plan de l’écliptique, car celles-ci sont étendues inégalement dans l’espace mais les étoiles principales se trouvent toujours présentes dans leur propre dodécatémorie.

En astrologie tropicale, le signe est déterminé par la position du soleil dans le cercle au moment de sa naissance. En astrologie sidérale, c’est la constellation où transite le soleil qui détermine le signe. Qu’elle soit sidérale ou tropicale, l’astrologie utilise douze signes alors que le zodiaque astronomique compte treize constellations, la treizième étant Ophiuchus (ou le Serpentaire) qui se situe entre la constellation du Scorpion et celle du Sagittaire. Mais cette position n’est valable qu’avec une vision grecque du ciel : Le Serpentaire est représenté comme un homme portant un serpent à bout de bras, et divise la constellation du Serpent en deux parties : la tête (sagittaire) et la queue (scorpion). Le Serpentaire est lié à la légende Asclépios, médecin des dieux et foudroyé par Zeus. Dans cette version, il est debout avec les pieds ancrés (étoiles secondaires) dans l’écliptique. Mais dans une version égyptienne, le Serpentaire représente Ra, les jambes allongées dans une barque, et n’a plus de lien avec l’écliptique car il n’a pas de jambes. De ce fait, la treizième constellation est plus une notion subjective qu’objective héritée des représentations du ciel exécutées par les astronomes à partir de la Renaissance.

Pour finir, on peut déduire qu’il existe trois zodiaques : le tropical, le sidéral, et l’astronomique réel.

Pour ma part, j’utilise le zodiaque tropical pour dresser un thème astral auquel je rajoute certains astéroïdes (Chiron, Pallas, Cérès….), les étoiles fixes principales (Tania Borealis, Arcturus,...) et des points dits fictifs (Part de fortune, Lilith) et le zodiaque sidéral pour les thèmes prévisionnels (révolution solaire, transits).
Je vous ferai découvrir dans les mois à venir les signes du zodiaque à la sauce sidérale avec un descriptif sur la personnalité d’après un ouvrage de Jacques Dorsan, expert sidéral en la matière, que j’ai eu la chance de rencontrer et qui m’a offert le livre d’où sera extrait les 12 prochains post sur le sujet.
A bientôt….
Carole

Carole TroisfontaineIntéressé(e) par votre étude astrologique ?
Contactez-moi.

Forum
Répondre à cet article

Visuel megaphoneLes promotions

Pour être prévenu des offres promotionnelles, réductions, gratuités, avantages, offerts ponctuellement par les praticiens accrédités, remplissez le champ suivant :

Professionnels testés et accrédités



puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2018 © L’Officiel de la Voyance - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.81
Hébergeur : Serveur dédié OVH