...L’épreuve des preuves©

Depuis 1999 LOV recense, grâce à vous,
le meilleur des arts divinatoires pour vous préserver du pire.

lien vers le forum
La Bible
Article mis en ligne le 28 août 2003

par Jean Suila
logo imprimer

Nouvelles infos rentrées :

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Caroline D.:
Voyance - Avis sur Daphnée Klauser, médium :"Un amour de femme !"

"Je la consulterai à nouveau avec plaisir"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Catherine G.:
Voyance - Avis sur Gamaïoun :"très chaleureuse et agréable"

"Je la conseillerai vivement"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Caroline M.:
Avis sur Sephora Gide - Voyance :"Consultation étonnante"

"fut surprenante quant à certains détails de santé"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Delphine P.:
Avis sur Sevasty, voyance :"Troublante"

"très troublée par ses prédictions"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Caroline M.:
Avis sur Eric Médium - voyance :"Consultation impressionnante"

"voyance qui sort de l’ordinaire"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Pascal S.:
Médiumnité - Avis sur Marie Damotte - Voyance :"Consultation édifiante"

"jamais été aussi à l’aise avec un voyant"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Catherine G.:
Voyance - Avis sur Sevasty - Médium :"impressionnante"

"Cette dame m’a dit des faits que personne ne savait"

Etymologie
 : Du latin écclésiastique "biblia" ;
du grec "biblia", livre ; de la ville antique de "Byblos",
plaque tournante du commerce du papyrus (aujourd’hui, Djebail au
Liban).
Le mot "Bible" apparaît pour la première
fois au XIIème siècle
.

Références
 :
- Les textes bibliques appartiennent au patrimoine de l’humanité
- Ce sont les ouvrages les plus vendus au monde
-
Nombre
de croyances et de religions, anciennes et modernes, trouvent leur source
dans "la Bible".
-
Nombre de croyances et de religions considèrent la Bible comme
intemporelle et considèrent ses différents textes comme
s’ils venaient d’être écrits.
-
Nombre de croyances et de religions prennent la Bible comme règle
de vie.

Qu’est
ce que la Bible ?

La
question est mal posée.

Que
sont les Bibles ?

Des
sélections
arbitraires de textes anciens :
- l’origine de l’univers
- l’histoire antique du peuple hébreu
- des poèmes
- des récits
- des visions
- les biographies de Jésus Christ et les débuts du christianisme.

D’où
viennent ces textes ?

Si,
au cours des âges, pour leur donner de l’autorité, religieux
et biblistes ont accordé à tel ou tel prophète,
apôtre ou évangéliste la propriété
de certains livres, les exégètes s’accordent maintenant
sur :

-
En
majorité, les auteurs des textes ou des livres sélectionnés
sont parfaitement inconnus.
-
L
es textes ont été écrits à des époques
différentes.

-
A
ucun original ne les composent :
Les textes pris en référence sont des traductions ou des
copies, elles-mêmes sélectionnées, de textes sémitiques
et grecs.

(Certaines
églises, comme l’Eglise catholique, croient pourtant "la
Bible" inspirée par Dieu.
Et, donc, les différentes sélections de textes aussi...)

Notez
 :

On
trouve de nombreux parallèles entre les textes sélectionnés
et d’autres textes encore plus anciens venant d’autres civilisations,
que celle du bassin méditerranéen.

 

Avec
autant d’inconnues et d’approximations, comment expliquer que ces copies
et traductions soient les fondements des trois grandes religions occidentales
et moyen-orientales ?

Aux
questions : qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ?

Une seule alternative :
Branche 1) - Ne pas pouvoir répondre et chercher. C’est la démarche
scientifique.
Branche 2) - Vouloir répondre et enseigner. C’est la démarche
mystique.

Si aujourd’hui, à ses questions, les progrès scientifiques
permettent d’apporter des éléments réponses, il y
a 3 000 ans cela n’était pas le cas.


Toutes les civilisations connues ont laissé des traces de cette
recherche essentielle et leur propre interprétation des événements.

Les mythologies, amérindienne, celtique, chinoise, indienne, grecque,
scandinave, ... , regorgent d’enseignements fantaisistes mais poétiques,
sur le commencement des temps et la création du ciel et de la terre.

Pour développer une croyance, l’explication du "commencement"
est indispensable.

Donc,
en l’absence d’autres explications, chacun peut admettre, si on lui enseigne
dès le plus jeune âge, que le premier homme s’appelait Adam
et la première femme, Eve (même si deux paragraphes bibliques
plus loin, l’auteur se contredit).


C’était le temps, pas si éloigné*, où La terre
pouvait être plate et immobile.
Affaire de convention.
De religieusement correct.
Que la "Genèse" ( ou "Entête"), premier
texte de la Bible, fasse démarrer l’univers en 3617 avant J-C,
en effaçant six millions d’années d’évolution, la
préhistoire, les dinosaures et quelques pharaons, ne pouvait gêner
personne, avant l’avènement très récent, en regard
des millénaires écoulés, des sciences archéologiques,
ethnologiques et physiques.

*Le
pape Pie X , en 1909 (!), affirmait le caractère historique des
faits relatés par la "Genèse". Et exhortait les
catholiques à y croire !

 

Mais
pourquoi avoir privilégié, autour de la méditerranée,
cette vision biblique plutôt que celles des mythologies précitées
 ?

Pour
quatre raisons :

L’originalité
et la force du concept de la révélation. Inutile
d’interpréter les signes, les astres, d’imaginer contes et légendes,
c’est le créateur, lui-même, qui lève le voile (certains
diront, au bout de six millions d’années).
Et
là, ça change toute l’histoire !
Le sentiment religieux se concentre et donc s’intensifie. Ce n’est plus
un serpent, un dragon ou une déesse en colère qui a créé
l’univers, c’est Dieu, l’Unique, le Vrai. "El", "Jehovah",
"Allah", "le Père Eternel". Le créateur
de toutes choses qui dicte maintenant sa loi et il faudra rendre des
comptes.

Les
prophètes.
Depuis plus de deux mille ans, l’occident, le
moyen-orient et l’Afrique vivent à l’heure des prophètes.
Moïse pour les juifs, Jésus pour les chrétiens et
Mahomet pour les musulmans . Le concept d’un Dieu unique qui
communique, par leur intermédiaire, avec ses créatures
s’est imposé progressivement .
L’empire romain s’effondra, dans les trois premiers siècles après
J-C, avec la fin du monde polythéiste.

Un
message d’amour, d’éternité et d’autorité.

Exit les dieux d’un côté avec leurs problèmes de
dieux et les hommes de l’autre avec leurs problèmes de simples
mortels.

Le
mystère
qui sacralise ces textes.
Ecrite en hébreux, écriture qui n’emploie pas de voyelle
et dont chaque lettre correspond à un nombre, la "Bible",
dans sa première partie, paraît codée.
Sans tenir compte du sens des phrases, mais en observant simplement
la fréquence des lettres-nombres dans les textes de l’Ancien
Testament, on peut percevoir des suites logiques, mathématiques,
dont la rédaction est réputée incompatible avec
les capacités humaines.
La "Torah", sélections de textes pour la religion juive,
est considérée comme un recueil d’enseignements ésotériques,
d’origine divine, réservé aux initiés : Rabbins
et cabalistes.

 

Si
Dieu est unique, les religions sont restées multiples !

Au
fil des siècles, les différents mouvements religieux, ont
trié et revu, en fonction de leur sensibilité, les textes
et les livres qui devaient entrer ou pas dans leur Bible.


Ceux sont les "canons bibliques" (du grec "kanôn"
 : règlement) : Liste des textes choisis par les églises
comme étant inspirés par Dieu. Les textes rejetés
prennent le nom de "textes apocryphes", au XIIIème siècle
(du grec : apokruphos : tenu secret).

(Sans
désir de choquer, cette démarche, celle d’imposer sa propre
vision de l’Histoire, évoque, en toute objectivité, les
techniques sectaires combattues aujourd’hui).

Imposer
la genèse comme le récit d’un événement historique
est aussi ridicule que d’octroyer la création du monde à
des extra-terrestres.

 

BibleS,
donc :

La
Bible synagogale
, la Torah, pour les juifs, se compose de
la "Genèse", et, des livres et textes relatifs à
l’histoire du peuple hébreu et à sa religion. Elle est
rédigée en hébreux, à part quelques textes
araméens et grecs. Les chrétiens la nomment "Ancien
Testament". Le Nouveau Testament, n’en fait pas partie. Ces textes
n’ayant pas pour le judaïsme de caractère divin. Chacun
son truc.

La
Bible chrétienne
se compose, principalement*, de l’Ancien
Testament, et, des quatre évangiles, des actes des apôtres,
et des textes relatifs à l’origine de l’Eglise (Le Nouveau Testament).

Pourquoi
la Bible chrétienne contient l’Ancien Testament ?
Parce que
tous les protagonistes du Nouveau Testament sont hébreux, sémites
ou romains.
L’histoire racontée par les textes bibliques se déroule
en Palestine et au moyen-orient.
Iéousha’ bèn Iosseph, le vrai nom de Jésus, est
un rabbin révolutionnaire et prophétique.
Les évangiles qui retracent sa vie manqueraient de substance
si l’histoire de son peuple ne précédait pas la sienne.
Et surtout parce que des éléments et des prophéties
de l’Ancien Testament y sont reconnus comme étant en rapport
avec la vie du Christ, le Messie.
Cette interprétation de la "Torah" n’est pas admise
par le judaïsme, puisque, historiquement, l’après J-C coïncide
avec la destruction du Temple de Jérusalem (70) et la diaspora
du peuple juif. Pas vraiment de quoi se réjouir. Pas vraiment
ce que l’on attend d’un Messie.

*principalement
 : Chaque Eglise chrétienne a sa Bible et ses différentes
versions. Catholiques Romaines, Catholiques Orientales, Orthodoxes, Protestantes,
Anglicanes, Adventistes, ...

à
suivre... Mais moi, "Jean Suila"

Forum
Répondre à cet article

Visuel megaphoneLes promotions

Pour être prévenu des offres promotionnelles, réductions, gratuités, avantages, offerts ponctuellement par les praticiens accrédités, remplissez le champ suivant :

Professionnels testés et accrédités



puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2017 © L’Officiel de la Voyance - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.39
Hébergeur : Serveur dédié OVH