...L’épreuve des preuves©

Depuis 1999 LOV recense, grâce à vous,
le meilleur des arts divinatoires pour vous préserver du pire.

lien vers le forum
Mais que voient donc les "voyants" ?
Article mis en ligne le 12 janvier 2005

par Laurent Edouard
logo imprimer

Radiographie d’un médium

Vous trouverez ci-dessous quelques extraits tirés de ma correspondance avec une consultante.

Des analyses similaires, j’en ai lues et entendues des dizaines. C’est pourquoi je crois utile de procéder à une nouvelle leçon de démystification et de clarification. Le terme "médium" peut ici être remplacé par "professionnel de la voyance" qu’il soit "tarologue", "cartomancien" ou "spécialiste des arts divinatoires".

Extraits choisis :

[...]"Vous m’aviez remonté le moral en me disant quasiment les mêmes choses que vos confrères qui voyaient eux aussi arriver rapidement la résolution de tous mes soucis et même pour la plupart une forme de succès, mais toutes ces prédictions datent maintenant et je ne vois toujours rien venir".[...]

[Laurent E.] : notez que, sans qu’il soit question de me démarquer de mes confrères, cette personne m’a consulté il y a moins d’un mois.

Les avis convergents des différents praticiens tendent à crédibiliser leurs propos. Le consultant évoque ici une cohérence de contenu des différentes consultations.

Première hypothèse : les événements annoncés se réaliseront plus tard ; il ne s’agirait donc que d’une question de temps. Tout le monde sait aujourd’hui que le temps est un paramètre difficile à maîtriser en voyance.

Deuxième hypothèse : une véritable erreur collective. Possible mais peu plausible compte-tenu du nombre important de praticiens en cause. Je n’y crois guère...

Troisième hypothèse : pour des raisons liées à son histoire personnelle, le consultant n’est pas en mesure de suivre la destinée ou le Chemin annoncé.

[...]" je crois que plutôt que des prédictions, vous avez vu mes espoirs car sinon comment peut-on expliquer que personne n’ait vu que [...] tant que je n’y pensais pas" [...]

Quatrième hypothèse : les voyants étaient peut-être aussi télépathes ! Autrement dit, ils ont lu les attentes du consultant et les ont confondues avec leur voyance. Possible, mais encore une fois peu crédible dans le cas présent compte-tenu du nombre élevé de praticiens interrogés, près d’une dizaine selon mes sources.

"Ceci n’est qu’un exemple mais je pourrais vous en citer d’autres, tel que mon projet de changer de région ou de d’avoir une deuxième activité professionnelle etc... qui ne sont jamais apparus dans les differentes consultations que j’ai faites jusqu’à ce que j’en concoive le projet". [...]

"J’aurais certes été convaincue que les voyants voyaient s’ils me parlaient de l’avénement de faits que je n’avais pas une seconde imaginés". [...]

La solution (?) : le consultant nous explique ici que, dans son expérience, les praticiens ne voient les évènements, ne perçoivent les situations que lorsqu’ils sont en germe dans le présent. Autrement dit, pour qu’un voyant puisse voir, il faut que la chose à voir soit déjà existante au moins potentiellement... en gestation dans le présent.

C’est également mon intime conviction. Je crois qu’en effet, le plus souvent, nous ne percevons que ce qui est déjà en germe dans le présent. Lorsque je tire quelques cartes dès le début de la consultation, celles-ci me décrivent la situation globale du consultant "ici et maintenant". Un peu à la manière d’une radioscopie du corps qui ne montre que ce qui est ! Ainsi, une radiographie du squelette ne montre pas les fractures à venir sauf si l’état global de l’os suggère d’inévitables fractures futures.

J’entre alors en contact avec l’existence de mon visiteur telle qu’elle est au moment précis de la consultation. Les cartes cristallisent sa principale "problématique", celle dont découle souvent tout le reste. Celle qu’il faut clarifier pour que le Chemin puisse se poursuivre dans de meilleures conditions. C’est en cela que la consultation d’un médium présente souvent un caractère "thérapeutique". Aller mieux, n’est-ce pas l’essentiel lorsque l’on sort du cabinet ou lorsque l’on raccroche son téléphone ? Aller mieux en toute connaissance de cause, c’est-à-dire non pas parce qu’un charlatan vous a endormi avec des sornettes, mais parce qu’un guide vous a permis de reprendre les commandes de votre existence, en toute liberté. Voila en quoi consulter un médium est UTILE. Il est important de savoir quelles sont les limites de ce type de relation.

N’est-il pas préférable d’être accompagné, guidé vers notre réalité plutôt que de se voir imposer de vulgaires prédictions ? La consultation de voyance sert donc à mettre en lumière le futur sous-tendu par le présent. C’est une manière d’éclairer le consultant et de lui dire vers quoi il se dirige en l’état actuel de sa situation. Libre à lui d’agir ensuite de telle ou telle manière pour changer le cours des choses. C’est d’ailleurs cette action du libre-arbitre que doit absolument encourager le médium. Ne pas nuire, servir sans asservir... pas toujours facile !

"Comment savoir si on me parle de ce que j’espère ou de ce qui va réellement se passer ?" [...]

Un médium sérieux et professionnel ne décrit pas un futur pour faire plaisir à son consultant ! Ce qu’il décrit se trouve être un avenir potentiel hautement probable parce que déjà en germe dans le présent. Il n’en demeure pas moins que de multiple facteurs peuvent faire que cet avenir change. Dans l’exemple précédent de la radiographie du squelette, un traitement adapté et un comportement approprié peuvent ralentir ou même empêcher que des fractures ne surviennent. C’est donc une démarche utile que de se faire radiographier !

Cordialement,
Laurent EDOUARD

Forum
Répondre à cet article
Mais que voient donc les "voyants" ?
rosae_07 - le 14 février 2008

"parce qu’un guide vous a permis de reprendre les commandes de votre existence en toute liberté" je suis complètement d’accord avec votre analyse, toucher au plus profond d’un être tout en lui laissant son libre arbitre. C’est tout un art, beaucoup d’expérience et de finesse pour qu’un voyant arrive à exercer son don dans ce sens, et c’est pourtant ainsi qu’il permettra aux clients d’avancer à grandes enjambées...

Mais que voient donc les "voyants" ?
estelle des enclos - le 23 décembre 2006

bonjour Laurent, vaste question pour vaste débat !J’aime beaucoup votre article mais ne suis pas d’accord sur certains points. Je n’aime pas que l’on mette les professionnels des arts divinatoire dans le même panier En effet c’est comme si vous disiez que votre boucher c’est obligatoirement faire de la charcuterie ou votre boulanger de la pâtisserie ! Nous avons tous des aptitudes différentes dont le seul objectif commun est d’aider aux mieux nos consultants à gérer leur futur en évitant les écueils de la vie.Les tarologues ou astrologues doivent se servir de support divinatoires alors que nous voyants (visualisation) mediums (entendre) ne nous servons que de notre don qui est acquit ; la différence se fait aux niveau du degré de perception dans le temps et dans la prédiction des évènements ou dates ce qui n’empêche pas les tarologues d’avoir du talent quant ils maîtrisent bien leur art et quant l’intuition est au rdv. Quant au libre arbitre chaque consultant doit analyser les prédictions qui lui sont faite tout en prenant le positif comme le négatif car la vie n’est pas un comte de fée et le but d’une consultation et d’être sincère et honnête amicalement ESTELLE DES ENCLOS

> Mais que voient donc les "voyants" ?Réponse de Sasha
liliane Martelli pseudo Sasha (abonnée) - le 29 juin 2005

Je suis entièrement d’accord avec Laurent - que je n’ai jamais consulté personnellement - L’an dernier après deux consultations de l’officiel de la voyance et une troisième avec une médium que je connais depuis longtemps, on me prédisait une préretraite ressemblant à un licenciement - non dramatique car associé à une forte somme d’argent qui m’aurait permis de financer un projet qui me tient à coeur.

Hélas, alors que ce bruit courait dans l’entreprise où je travaille, revirement de situation. On embauche, on ne licencie plus les anciens. Tant mieux, me direz-vous, je fais contre mauvaise fortune bon cœur et je continue à travailler.

Ma réflexion a été la suivante : soit cela arrivera un peu plus tard (je n’ai jamais pensé que les voyants se trompaient) soit cela ne peut pas arriver car mon projet ne doit pas voir le jour.

Ceci pour illustrer cet article.

Merci Laurent pour vos articles

> Mais que voient donc les "voyants" ?
Papillon - le 14 mai 2005

Donc rien n’est écrit à l’avance ! Chaque personne peut changer le cours des choses, elle est le propre maître de sa vie.
Je ne comprends pas pourquoi certaines voyantes annoncent des décès de proches... ce n’est plus une aide qu’elle propose mais elles détruisent de cette façon les consultants.
Et puis, finalement, Dieu n’est-il pas le seul à connaître l’heure et le jour de la mort de chacun d’entre nous ?

Professionnels testés et accrédités

Les promotions

Pour être prévenu des offres promotionnelles, réductions, gratuités, avantages, offerts ponctuellement par les praticiens accrédités, remplissez le champ suivant :



puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2017 © L’Officiel de la Voyance - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.10
Hébergeur : Serveur dédié OVH