...L’épreuve des preuves©

Depuis 1999 LOV recense, grâce à vous,
le meilleur des arts divinatoires pour vous préserver du pire.

lien vers le forum
Origine de la Roue de Fortune - "Fortuna" ?
Article mis en ligne le 13 octobre 2004

par Alain Bougearel
logo imprimer

Nouvelles infos rentrées :

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Catherine G.:
Voyance - Avis sur Euphoria, médium :"elle devinait toutes mes pensées"

"elle devinait toutes mes pensées"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Pascal S.:
Avis sur Carole 3f, voyante : "EXTRAORDINAIRE !!"

"Ma plus belle consultation à ce jour !"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Mouna Z.:
Voyance - Avis sur Sevasty, médium :"Je la recommande donc sans hésitation"

"très juste pour le présent et le passé"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Laetitia T.:
Voyance - Avis sur Rebecca Val, taromancie :"résume étonnamment bien la situation"

"a très bien cerné la situation présente"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution d’Aïcha B.:
Avis sur Daphnée Klauser, voyance pure :"je vous dis bravo"

"éclairée dans ce brouillard"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Patricia L.:
Avis sur Stéphanie Toscane, médium :"Consultation impressionnante"

"Elle a mentionné des choses de mon passé qui ne peuvent pas s’inventer"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Dienabou D.:
Voyance - Avis sur Caroline April, taromancie :" Bref... c’était bluffant !"

" zéro erreur sur mon passé, mon présent, mon état d’esprit, ma (...)

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution d’Amélie B.:
Avis sur Marie Damotte - Voyance :"très contente de cette consultation et recommande vivement"

"consultation dans son ensemble criante de vérité"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution d’Isabelle M.:
Voyance - Avis sur Raphaël Henri, médium :"Consultation impressionnante"

"son ressenti cadre, avec une incroyable perfection, à la réalité"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Lobna D.:
Avis sur Any Kler - Voyance : "voyance détaillée coté sentimental, professionnel, financier et familial"

"Elle m’a étonnée par sa précision à décrire les personnes, leurs états d’esprit (...)

Roue de Fortune et Fortuna

Comparez

(Cliquez sur les vignettes)
- 

GIF - 180.5 ko
Fortuna des Carmina Burana
Présence des mêmes "phylactères" que ceux de la Roue de Fortune du Tarot Visconti-Sforza : Regno, je règne Regnavi, j’ai régné Regnabo, je règnerai Sum sine regno : je suis sans royaume.

- 

GIF - 46.9 ko
la Roue de Fortune du Tarot Visconti-Sforza
Présence des mêmes "phylactères" que ceux de Fortuna des "Carmina Burana" : Regno, je règne Regnavi, j’ai régné Regnabo, je règnerai Sum sine regno : je suis sans royaume.

GIF - 87.9 ko
La rota de fortuna

L’iconographie ancienne de "Fortuna" des Carmina Burana [1] ramènerait en fait, au-de-là de ces clercs itinérants épicuriens goliards [2] ou vagabonds bateleurs épicuriens (vite condamnés par l’Eglise Catholique Romaine), aux Troubadours occitans exilés en Italie comme Ferarin de Ferrare après la Croisade des Albigeois - même leur parenté avec les Béguines fut parfois soupçonné comme le souligna Guillaume Arnaud.

Comme le dit Michel Yvon, directeur du Le Centre de Recherche et d’Expression des Musiques Médiévales :
- "ces grands passeurs allaient très souvent, de gré ou de force pour accompagner leurs protecteurs, du côté de Tripoli, de Jérusalem, et qu’ils étaient ainsi en contact avec des musiciens du Moyen-Orient ou du Maghreb. De même qu’en voyageant, ils étaient inspirés par d’autres formes artistiques, la peinture, l’architecture.

JPEG - 15.4 ko
La Roue de Fortune - Visconti-Sforza

- Par ailleurs, et ce qui joue un rôle primordial dans le trobar [3], c’est la connaissance inter-textuelle étalée sur deux siècles. Quand Guiraut Riquier écrit, à la fin du XIIIe siècle, nous constatons, aujourd’hui, qu’il avait la connaissance, à la fois dans ses textes et dans ses mélodies, de 200 ans de compositions, et d’invention de trobar.
-  Guiraut Riquier a passé 25 ans à la cour d’Alphone El Sabio, en Castille, côtoyant des musiciens espagnols, portugais, arabes. Dans les « Cantigas de Santa Maria », il y a des références nombreuses aux troubadours, des passages hérités de 150 ans de leur présence en Méditerranée !
-  On retrouve le même phénomène de contrefacta musicaux avec les « Carmina burana » ou les chansons de goliards.

Autre point à considérer :
- l’information circulait, les troubadours étaient chantés, bien-sûr, mais l’on peut dire qu’ils étaient également "édités", dans le sens où les jongleurs leur "achetaient" des chansons, que l’on retrouve ensuite reproduites, avec d’ailleurs des versions variables, sur des manuscrits copiés, en Languedoc , Italie, Espagne, Nord de la France, etc.
- Ferarin de Ferrara fut l’un de ces anthologistes italiens, et troubadour lui-même, qui légua nombre de cansos de troubadours occitans, pour la plupart exilés après la croisade contre les Albigeois."

Notes :

[1(Les) « Carmina Burana » : Recueils de poèmes et chansons composés et colportés par les goliards (Datation supposée : XII & XIII siècles). Ces œuvres, païennes de gaillardes à paillardes, exaltaient souvent, l’ivresse, la virilité et l’érotisme

[2Goliards : Etudiants en théologie en rupture de monastère qui avaient cependant pu recevoir certains des ordres mineurs. Devenus « clercs errants » ou « moines libertins », ils célébraient dans leurs chansons et dans les tavernes d’Europe, le vin, l’amour, le sexe, parodiaient les cérémonies religieuses quand ils ne fustigeaient en latin, en oc, en oil, ou en bavoirois, la hiérarchie cléricale ou sociale.

Ordres mineurs :
L’ordre est le sacrement permettant d’exercer une fonction dans le clergé Dans la liturgie catholique Cinq Ordres dits mineurs formaient les plus bas degrés du sacerdoce. Chacun d’eux correspond à une fonction précise et à une étape dans la montée initiatique vers les Ordres dits majeurs (diaconat et prêtrise) - De la Tonsure, aux 4 ordres mineurs : Portier ; Lecteur ; Exorciste et Acolyte puis aux ordres majeurs : Sous-diacre (révolu) ; Diacre ; Prêtre...

[3Trobar :
Poème chanté dont la structure métrique et la mélodie propres ont été formalisées par les troubadours

Forum
Répondre à cet article
> Origine de la Roue de Fortune - "Fortuna" ?
- le 13 octobre 2004

Merci à Jean Suila pour ces annotations.
Voici quelques éléments d’informations complémentaires.

C’est le médiéviste italien iconographe et historien du Tarot Andrea Vitali qui soulignera avec le plus de pertinence la profonde parenté iconologique de la Roue de Fortune du Tarot de Visconti-Sforza avec Fortuna des Carmina Burana.
similitude icongraphique d’autant plus profonde que s’y trouvent les termes spécifiques de la Rota :
"Regno, Regnavi, Su Sine Regno, Regnabo"

Les 3 textes des Golliards relatifs à Fortuna :
Fortuna Imperatrix Mundi Ô Fortune impératrice du monde.

1- O Fortuna
velut luna
statu variabilis,
semper crescis
aut decrescis ;
vita detestabilis
nunc obdurat
et tunc curat
ludo mentis aciem,
egestatem,
potestatem
dissolvit ut glaciem.

Sors immanis
et inanis,
rota tu volubilis,
status malus,
vana salus
semper dissolubilis,
obumbrata
et velata
michi quoque niteris ;
nunc per ludum
dorsum nudum
fero tui sceleris.

Sors salutis
et virtutis
michi nunc contraria,
est affectus
et defectus
semper in angaria.
Hac in hora
sine mora
corde pulsum tangite ;
quod per sortem
sternit fortem,
mecum omnes plangite !

"Ô Fortune !
Comme la lune
Changeante,
Toujours tu croîs
Et décroîts ;
La détestable vie
Tantôt assombrit
Tantôt éclaire
L’esprit, par jeu ;
Indigence,
Opulence,
Elle les fond comme glace.

Sort monstrueux
Et vide
Toi roue tournoyante,
Ta nature est perverse
Vain est le bonheur
Toujours en dissolution ;
Dans l’ombre
Et voilée,
Tu m’éclaires moi aussi ;
Maintenant, par jeu,
J’apporte mon dos nu
A ta scélératesse.

Sort sain
Et fort
Qui m’est aujourd’hui contraire,
Il est fait
Et défait
Toujours dans l’esclavage.
A cette heure
Sans tarder
Frappe la corde vibrante ;
Puisque le sort
Abat le fort,
Pleurez tous avec moi !"

2- Fortune plango vulnera

stillantibus ocellis
quod sua michi munera
subtrahit rebellis.
Verum est, quod legitur,
fronte capillata,
sed plerumque sequitur
Occasio calvata.

In Fortune solio
sederam elatus,
prosperitatis vario
flore coronatus ;
quicquid enim florui
felix et beatus,
nunc a summo corrui
gloria privatus.

Fortune rota volvitur :
descendo minoratus ;
alter in altum tollitur ;
nimis exaltatus
rex sedet in vertice
caveat ruinam !
nam sub axe legimus
Hecubam reginam.

"Je pleure les blessures de la Fortune
Avec des yeux ruisselants ;
Ce qu’elle m’a prodigué,
Perverse, elle me le retire.
Ce qu’on lit est vrai :
Cette belle bouclée,
Quand on veut la saisir,
Elle est chauve.

Sur le siège de la fortune,
J’étais assis en haut,
Des fleurs bariolées de la prospérité
Couronné ;
Mais, tout prospère que je fus,
Choyé et béni,
Du sommet alors je chus,
Dépouillé de la gloire.

La roue de la fortune a tourné ;
Je descends, déchu ;
Un autre est porté vers le haut ;
Démesurément exalté,
Le roi siège au faîte,
Qu’il prenne garde de tomber !
Car sous l’axe nous lisons :
Hécube reine."

3) O Fortuna

O Fortuna
velut luna
statu variabilis,
semper crescis
aut decrescis ;
vita detestabilis
nunc obdurat
et tunc curat
ludo mentis aciem,
egestatem,
potestatem
dissolvit ut glaciem.

Sors immanis
et inanis,
rota tu volubilis,
status malus,
vana salus
semper dissolubilis,
obumbrata
et velata
michi quoque niteris ;
nunc per ludum
dorsum nudum
fero tui sceleris.

Sors salutis
et virtutis
michi nunc contraria,
est affectus
et defectus
semper in angaria.
Hac in hora
sine mora
corde pulsum tangite ;
quod per sortem
sternit fortem,
mecum omnes plangite !

"Ô Fortune !
Comme la lune
Changeante,
Toujours tu croîs
Et décroîts ;
La détestable vie
Tantôt assombrit
Tantôt éclaire
L’esprit, par jeu ;
Indigence,
Opulence,
Elle les fond comme glace.

Sort monstrueux
Et vide
Toi roue tournoyante,
Ta nature est perverse
Vain est le bonheur
Toujours en dissolution ;
Dans l’ombre
Et voilée,
Tu m’éclaires moi aussi ;
Maintenant, par jeu,
J’apporte mon dos nu
A ta scélératesse.

Sort sain
Et fort
Qui m’est aujourd’hui contraire,
Il est fait
Et défait
Toujours dans l’esclavage.
A cette heure
Sans tarder
Frappe la corde vibrante ;
Puisque le sort
Abat le fort,
Pleurez tous avec moi !"

À l’origine des Carmina Burana se trouve un ensemble de manuscrits - en français, en allemand mais surtout en latin - réunis au XIIIe siècle. Ces manuscrits, au nombre de 200, surtout des poèmes et des chansons en provenance de divers pays, sont l’œuvre de clercs en rupture de ban - les Goliards - auteurs pour la circonstance de textes profanes vantant les plaisirs du lit, de la bonne chère et de la bouteille. Son titre, Carmina Burana, fait allusion au couvent de Benediktbeuren situé dans les Alpes bavaroises, où fut retrouvé en 1803 un manuscrit anonyme comportant une série de chansons dues à des poètes vagabonds des XIIe et XIIIe siècles. Ces écrits - en latin, moyen-haut allemand et français - seront publiés par J.A.Schmeller en 1847. Les auteurs y fustigent les erreurs de l’État, de l’Église, de l’éducation, l’omniprésence et la puissance de l’or ainsi que la dégradation des mœurs. Ces chants sont également : éloge de la Nature (Veris leta facies) et de l’Amour (Amir volat undique), invocation au destin (O fortuna), chansons satiriques et chansons à boire (In taberna).
"www.academie-de-musique.com/article.php3?id_article=74"

Alain Bougearel

Annotations de fortune
Jean Suila - le 13 octobre 2004

Cher Alain,

Je me suis permis d’annoter trois termes dans le texte pour éclairer les lycéens sur cet excellent article d’universitaire ;-)

Visuel megaphoneLes promotions

Pour être prévenu des offres promotionnelles, réductions, gratuités, avantages, offerts ponctuellement par les praticiens accrédités, remplissez le champ suivant :

Professionnels testés et accrédités



puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2017 © L’Officiel de la Voyance - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.39
Hébergeur : Serveur dédié OVH