...L’épreuve des preuves©

Depuis 1999 LOV recense, grâce à vous,
le meilleur des arts divinatoires pour vous préserver du pire.

lien vers le forum
28 décembre 2003 à 12h44min / Clémence
Réponse à l’article La Kabbale, la cabale

Bonjour, et merci pour vos articles très intéressants. J’aimerais rajouter 3 commentaires :

Article mis en ligne le 28 décembre 2003

par lecteur(trice)
logo imprimer

Réponse à l’article La Kabbale, la cabale

1. "qabbalah" qui provient du verbe hébreu lekabel (recevoir) veut dire réception/ce qui est reçu. C’est donc pour distinguer un savoir reçu en "cadeau" donc un savoir "extérieur" d’un savoir inhérent à la personne de par son expérience.

2. L’hébreu moderne est une renaissance un peu particulière (on s’est efforcé de reparler et réécrire) de l’hébreu ancien. C’est l’hébreu ancien qui est la langue d’origine et dans lequel sont écrits les textes bibliques de l’Ancien testament et les rouleaux de la Mer Morte. (Alors que les évangiles sont écrits en araméen ou en grec, langues parlées de l’époque du christianisme). L’hébreu ancien date d’avant l’araméen, l’araméen s’étant imposé durant les siècles précédant l’ère du christianisme en conséquence d’échanges commerciaux entre nations parlant l’araméen (un peu comme l’anglais de nos jours) et suite à des mouvements de populations parlant l’araméen en plus de leur langue locale et correspondant également à une période où la région, de la Syrie à l’Egypte est sous colonisation/dominance culturelle grecque, puis romaine. L’araméen et l’hébreu sont cousins et partagent le même alphabet. L’hébreu ancien, durant cette période d’environ quelques siècles avant notre ère et durant la période de Jésus et après, a été consacré à un usage sacré UNIQUEMENT. Les hébreux s’étant vus imposé la langue araméenne de facto par les échanges commerciaux et la culture grecque (puis romaine) de force par l’occupant considéraient avoir perdu leur hébraicité et on consacré l’hébreu à un usage religieux uniquement afin de ne pas séculariser le caractère spirituel et afin de ne pas profaner les textes ni d’en partager le secret. C’est à cette période, où l’araméen remplace l’hébreu dans la vie courante parmi les peuples d’Israël, que se crée une séparation entre "sacré" et "séculaire et entre "initiés" et "simples observants de la religion". Car on sait d’après des textes de différentes lois concernant l’usage du temple de Jérusalem et l’usage des tribunaux de la société de l’époque(on a retrouvé des textes mentionnant le besoin de maintenir des effectifs de traducteurs/interprètes auprès des tribunaux, la population étant constituée de toutes sortes de peuples et parlant toutes sortes de langues et pas toujours l’araméen), que la majorité des hommes (mais pas les femmes) dans la société hébraïque de l’époque savaient lire, il a donc "fallu" développer pour les "Initiés" un savoir secret qui ne serait pas accessible aux simples observants, indéchiffrable aux non-initiés même si ceux-ci savaient lire, un savoir accessible seulement au prix d’une initiation longue et d’un apprentissage auprès d’un maître initié lui même.

3. Pour comprendre la nécessité de la séparation entre d’une part la Kabbale et d’autre part les textes bibliques autres que la Kabbale (accessibles à tous ceux qui savaient lire et donc "exposés"), il faut savoir que la Kabbale contient des messages/des philosophies considérés être à l’opposé de la pensée grecque et romaine, les deux envahisseurs et conquérants se succédant dans la région. Il fallait donc en quelque sorte inventer le double sens (pour préserver un sens caché) ce qui finissait par signifier (par la suite) que ce double sens était divin. Les initiés de la Kabbale défendaient une croyance en des forces spirituelles séparées du Bien et du Mal et ne voulaient pas épouser les croyances grecques et romaine, selon lesquelles un dieu ou une déesse est humanisé, a des sentiments humains, commet des erreurs, a des pulsions sexuelles ou d’agression, de haine ou de jalousie. Pour les initiés de la Kabbale, la Puissance divine est purement spirituelle et ne doit pas être apparentée à une apparence ou à un comportement humain. On ne peut donc pas se permettre de charger son Créateur de traits humains ou humanoïdes. C’est en fait pour les Israélites un péché que de "souiller" la puissance divine et le fait qu’elle se manifeste, en lui octroyant des gestes humains et cela puisque la nature humaine est susceptible de l’erreur et de l’errance, alors que la Force de la Création -par définition- ne commet pas d’erreurs, sinon la Création serait une erreur, impensable n’est-ce pas ? Or cela nécessite de maintenir l’identité d’une puissance divine parfaite, sans erreurs, donc sans visage humain. C’est un peu cela aussi la séparation du sacré et du profane, le partage des tâches entre le Créateur (parfait, ne commettant aucune erreurs, donc irréprochable et dont la volonté est justifiée) et l’être humain (soumis à l’erreur et à l’errance et amené à pouvoir s’élever en prenant le chemin du Bien et en se défaisant du Mal). C’est donc un péché que d’en faire des représentations comme des peintures ou des statues et de les adorer au lieu d’adorer le Créateur. C’est donc en fait pour ne pas offenser le conquérant grecque ou romain (lire : pour ne pas précipiter sa colère et ses représailles guerrières ou qu’il impose un culte de force par la violence en tuant les prêtres par exemple donc en tuant ce savoir) qu’ il fallait occulter entièrement ce savoir... car les romains imposaient toujours aux peuples conquis la religion de Rome, c’est à dire l’adoration et le culte de la personne de l’empereur romain. C’est le refus par le peuple israélite durant l’occupation romaine de faire rentrer dans leur temple une statue de l’empereur romain qui leur a valu la colère de l’empereur romain Titus et la destruction du Temple. Aux yeux des israélites le culte de Titus DANS LEUR TEMPLE qui était DEDIE AU CREATEUR UNIQUE était une profanation du sacré, car les israélites considéraient que la puissance divine n’est pas de ce monde et ne prend pas de visage humain, n’a pas de relations sexuelles avec les humains comme les dieux grecs, ne conçoit pas d’enfant avec un humain, qui naisse demi-dieu comme dans la pensée grecque etc... , donc les israélites se considéraient être le dernier rempart du monothéisme contre ce qui pour eux était de l’animisme grec/romain et de l’abus de pouvoir, et en refusant la religion romaine refusaient de placer la statue de l’empereur dans le temple. Cela a déclenché la fureur de Rome, qui a envoyé des troupes de soldats et mercenaires romains brûler Jérusalem et le temple des hébreux et massacrer la population de Jérusalem... la ville qui était traditionnellement le haut lieu du domaine spirituel des initiés et des prêtres israélites et de la Kabbale... ainsi s’est renforcé la tradition de garder secret le contenu de la Kabbale, grand savoir considéré n’être mérité que de ceux qui ont accompli un parcours d’apprentissage moral pour n’en user qu’à bon escient, mais aussi pour ne pas provoquer le courroux et la haine de ceux qui s’apparentent plus à l’anthropomorphisme grec ou romain et qui "humanisent" les dieux et les investissent de traits humains tels que concevoir un enfant demi-dieu avec un humain. Le secret semble nécessaire pour éviter les persécutions envers ceux qui -motivés par une croyance spirituelle selon laquelle le Créateur est une force spirituelle impalpable et pas un géniteur- rejettent le caractère séculaire d’une religion mêlant intérêt d’état et état de l’âme afin de respecter la séparation nécessaire entre le sacré et le profane, entre le spirituel et le matériel, entre l’aspiration à s’élever et la tentation de s’abaisser, car les deux nous guettent et la Kabbale et son savoir nous permettent de nous élever dans la voie du Bien et d’identifier et nous écarter du Mal.
Quelques autres villes ont échappé à la destruction de Titus, dans ces villes la tradition et le savoir de la Kabbale se sont perpétré.

Ces quelques lignes pour retracer un contexte historique qui nous échappe actuellement, nous qui voyons surtout les Romains comme un peuple ingénieux et qui apportait culture et civilisation... en Gaule oui mais pas partout... Certaines sociétés de l’Antiquité possédaient une spiritualité plus évoluée par rapport à nos croyances actuelles. Qui de nos jours penserait qu’un Adonis grec descendra durant notre sommeil concevoir un enfant avec une belle mortelle ? Dans le contexte historique on apprécie d’autant plus le caractère secret et la nécessité du secret qui entoure la Kabbale. car les Kabbalistes considèrent que la médiumnité est un cadeau divin -accessible par le lent apprentissage de la Kabbale- mais que quiconque possède déjà ce don est choisi par la puissance divine pour être un intermédiaire entre le monde spirituel et le monde séculaire...et nous ouvrir les yeux pour nous élever dans l’esprit de la Kabbale...

Clémence (lectrice)

P.S. :

Merci Clémence de votre excellente contribution.

Jean Suila

Forum
Répondre à cet article
> Réponse à l’article La Kabbale, la cabale
laetitia - le 11 juillet 2004

bonjour en lisant me mot Cabbale, je pense que vous allez pouvoir m’aider car une amie m’a remis un parchemin dont le titre est tout simplement " la cabbale du papillon vert " certes en le lisant j’ai trouvé que cela ressemblait à un rituel cat il y a tout un preparatif a faire ......quelqu’un le connait il ??? peut on m’apporter des reponses pour elle ??? je vous enremercie
bon dimanche
Laetitia

> Réponse à l’article La Kabbale, la cabale
yolaine - le 8 février 2008

salut laetitia pour te répondre c’est un document a ne pas mettre dans les mains de n’importe qui car j’ai un ami medium qui est a sa recherche depuis un moment ne t’ant sert pas n’importe comment :ajouter :ajouter :ajouter

réponse
> Réponse à l’article La Kabbale, la cabale
Fabienne - le 12 juillet 2004

Bonjour,
ce parchemin sert de support à de la magie, pas toujours bien blanche....et ne reflète pas grand chose ( c.a.d rien ) de ce que la Kabbale enseigne.

> Réponse à l’article La Kabbale, la cabale
Allyanne - le 2 janvier 2004

bonjour Clemence !!

Après lecture de votre texte, j’ai eu sincèrement envie de me replonger dans l’histoire !! lol !!

Merci beaucoup pour vos informamtions !!

Bien amicalement

Allyanne

Professionnels testés et accrédités

Les promotions

Pour être prévenu des offres promotionnelles, réductions, gratuités, avantages, offerts ponctuellement par les praticiens accrédités, remplissez le champ suivant :



puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2017 © L’Officiel de la Voyance - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.10
Hébergeur : Serveur dédié OVH