...L’épreuve des preuves©

Depuis 1999 LOV recense, grâce à vous,
le meilleur des arts divinatoires pour vous préserver du pire.

lien vers le forum
Chantal
Schysophrénie ou possession ?
Article mis en ligne le 16 octobre 2003
logo imprimer

Nouvelles infos rentrées :

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Catherine G.:
Voyance - Avis sur Euphoria, médium :"elle devinait toutes mes pensées"

"elle devinait toutes mes pensées"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution d’Aurélie M.:
Voyance - Avis sur Gamaïoun, taromancie :"tout était super"

"elle a vraiment un don"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution d’Aurélie M.:
Avis sur Christelle Beaumont - Astrologie : "Consultation troublante"

"m’a clairement donné l’impression d’une professionnelle"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Pascal S.:
Avis sur Carole 3f, voyante : "EXTRAORDINAIRE !!"

"Ma plus belle consultation à ce jour !"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Mouna Z.:
Voyance - Avis sur Sevasty, médium :"Je la recommande donc sans hésitation"

"très juste pour le présent et le passé"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Laetitia T.:
Voyance - Avis sur Rebecca Val, taromancie :"résume étonnamment bien la situation"

"a très bien cerné la situation présente"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Pascal D.:
Avis sur Eric Médium - voyance :"Je recommande sans aucune hésitation"

"grande fluidité avec beaucoup de détails"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution d’Aïcha B.:
Avis sur Daphnée Klauser, voyance pure :"je vous dis bravo"

"éclairée dans ce brouillard"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Patricia L.:
Avis sur Stéphanie Toscane, médium :"Consultation impressionnante"

"Elle a mentionné des choses de mon passé qui ne peuvent pas s’inventer"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution de Dienabou D.:
Avis sur Any Kler - Voyance : "donne beaucoup détails"

" juste à 90% sur les situations passées et présentes"

Compte-rendu de Consultation-Test © Officiel de la Voyance
Contribution d’Anne B.:
Avis sur Marie Damotte - Voyance :"m’a littéralement bluffée"

"J’ai adoré et, pour sûr, je referai appel à Marie dans le futur"

J’ai lu avec intérêt votre article sur l’envoûtement.

C’est vrai que quand tout va mal, sentimental, financier, santé on croit que l’on est envoûté.

Mais, je dois vous préciser que j’ai subi d’étranges choses l’année dernière.

J’ai été battue par mon mari sans raisons apparentes, il était comme dédoublé, et la dernière fois qu’il m’a battue, je vous assure, je croyais voir le diable devant moi, c’était affreux, cela dure depuis deux ans, j’ai fait appel à un exorciste qui ne m’a rien demandé question paiement, cela a été mieux mais il a recommencé.

Maintenant, on me dit qu’il est schyzophrène, manaquio-dépressif, psychotic, alors que dois-je croire, la schysophrénie j’y crois j’en suis sûre, mais pourquoi quand il m’a frappée l’année dernière j’ai cru voir le diable devant moi et j’ai eu horriblement peur

Savez-vous m’expliquer ce cas ?

Merci beaucoup, Chantal

Forum
Répondre à cet article
> Schysophrénie ou possession ?
- le 12 mai 2006

Bonjour très chère,

Veillez considérer ce message comme étant d’opinion personnelle et de mon propre vécu. Je crois, et ce depuis un bon moment, que la schysophrénie vient de notre enfance et de notre éducation. La maladie de la schysophrénie se présente sous une forme plutôt agressive. Des hallucinations auditives et visuelles sont présentent, le sujet ne s’entend pas avec les autres membres de son entourage, le sujet a mauvais caractère et laisse percevoir qu’il est plus souvent de mauvaise humeur qu’il est de bonne humeur. Hors, une personne présentant ces symptômes se doit d’être à la base une personne disposant de très peu de qualités et des traits de caractère néfastes. De plus, la façon dont le sujet a été élevé (ce qui n’est souvent pas la faute des parents car le sujet, à l’âge de l’enfance, présente des signes de mauvais caractère, orgueil, égoîsme, égocentrisme, etc, et rend son éducation beaucoup plus pénible pour les parents), ne vient qu’empirer les choses et le sujet grandit et croit avec ces drôles d’habitudes et ne s’aperçoit donc pas qu’il fait du tort et du mal autour de lui et de même qu’à lui-même. Àprès des années de vie dans cet atmosphère, le sujet est à un point culminant et se met à halluciner des choses car il s’imagine qu’il se fait berner (orgueil), et c’est là qu’il se met à frapper les gens et dire des bêtises aux autres car il se sent mal-aimé des autres (égoîsme). De plus, le fait de détruire son petit monde le rend vulnérable aux crises de plus en plus sévères avec le temps (égocentrisme). Comment soigner la schysophrénie ? Il n’y a pas de remède. Cependant, la coopération possible du sujet peut désaggraver la situation et rendre la vie des autres et sa vie plus agréable. La possession n’a donc rien à voir, il suffit de chercher et comprendre pourquoi le sujet est devenu dans cette pénible situation et essayer de trouver des liens entre sa vie et cette maladie. Merci et n’oubliez pas que cette lettre est basée sur des faits personnels et donc informels.

> Schysophrénie ou possession ?
amour - le 11 août 2011

bonsoir,
mon mari m(a demander de l’hospitaliser,ses raisons : il faut protèger sa famille, il doit suivre les instructions de la tv et de la radio !ils sont tous là a nous épier !! Les renards, les betes !!
bref, je l’ai emmener à contre coeur en hopital psy et là, il s’est senti protègé !! il a demandé un traitement au solian (médicament qui le guérit à chaque épisodes psy !) ;
je suis allez le voir aujourd’hui, et il va mieux, je suis contente car le traitement lui convient vraiment bien et c’est son père, psychiatre, (qui est décédé depuis) qui lui avait conseillé ce traitement,
je tiens a dire que je vis normalement avec lui depuis 17 ans et que les crises ont lieu quand il rencontre une quand l’émotion prend le dessus sur son raisonnement ! en 17 ans 1crise et demie !

amour
> Schysophrénie ou possession ?
- le 15 mars 2006

Depuis maintenant l’an 2000, jour de mes 18 ans, j’ai été conduit en urgence pour bouffée délirantes, ma période dure depuis 6 ans, nous sommes en 2006, j’ai maintenant 24 ans,et aucun diagnostic n’a encore été fait. Après six ans, je peut dire que j’ai fait un grand pas en avant vis à vis de la schysophrénie. Ce qui est important à savoir pour les personnes atteintes de cette maladie est qu’il est impératif de pouvoir se controler soi-même, d’être en parfaite harmonie avec son corps et sa tête, il faut deja s’accepter soi même,La schyzophrénie est pour l’heure un rejet du monde qui vous entoure et/ou de sa propre personnalité, on veut dire non mais on doit dire oui et vice versa...En ce qui concerne le coeur il se peut qu’il est quelquepart sa part de résponsabilité. Une bonne hygiène de vie, un suivi psychologique régulier, une prise de neuroleptiques rigoureuse, un soutien et une écoute de tous les proches du malade car le ou la malade aura un excès de débit de communication important tout simplement pour évacuer le "surplus" de pensées délirantes, il veut les exprimer et doit le faire sinon elles seront contenu, il entrera dans un monde intérieur , un monde imaginaire mais qui parait tellement réel les yeux ouverts, ces pensées exploserons, il se verra alors rentrer dans une phase de violence. Même dans l’incohérance vous vous devez de l’écouter en lui rapportant son discour à la tête afin qu’il se rende compte par lui même qu’il délire...c’est pourquoi le suivi psychologique est important car tout le monde n’a pas forcément les moyens de faire face a une maladie d’une telle ampleur morale. Il est important qu’il puisse se critiquer lui même, c’est un pas vers la guérison qui existe car je me voi personnellement m’en sortir, mais attention il faut s’en donner et en avoir les moyens ! En ce qui concerne Chantal, votre mari a fait un puisement vertigineux et l’a rejeté sur votre personne physique, la schyzophrénie n’est pas une maladie a prendre a la légère croyez le bien...Vous l’avez vu, vous l’avez partagé avec votre mari. Je ne peut vous donner de conseils, ce n’est pas à moi de le faire, je ne peut vous expliquer ce que vous avez cru voir, et si je devais vous en donner un, je vous dirai de vous faire une raison car vous douté, vous douté sur votre mari et maintenant sur vous, sur le diable que vous avez cru voir en lui. Saché que le doute n’est pas un échec de la raison car il permet de peser le pour du contre, ce que vous avez fait, il me semble...Ne regretté pas votre choix si vous pensié que c’était le bon choix...Vous avez toute votre raison, vous.

> Schysophrénie ou possession ?
ANONYME - le 25 avril 2005

J’ai fait une bouffée délirante aigue en 1997 puis j’ai été diagnostiquée schizo. En ce qui me concerne je ne serai pas dire si je suis schizo, malheureusement, on est très mal soigné à l’hopital et je n’ai pas eu l’attention de ma famille c’est pourquoi j’ai eu du mal à m’en sortir. Cette maladie, c’est l’inconnu, la honte, parfois j’aimerais mourir car je n’ai plus la patience et je ne vois pas de solution. On souffre mais on ne trouve pas de mots, on aimerait être avec les autres mais on est seule à l’intérieur, cette maladie c’est l’enfer. Accepter de vivre avec une folie ce n’est pas facile ds notre société, il faut plus que du courage, ca vous tombe dessus et c’est très dur de s’en sortir, est-ce seulement possible ? Accepter qu’il n’y a pas de guérison je ne le veux pas mais pr l’instant j’ai besoin d’un traitement, je me sens parfois anormale, dans un autre monde et je n’ai pas encore trouvé la clé du mieux-être.

> Schysophrénie ou possession ?
chantal - le 17 octobre 2003

merci manuela pour vos encouragements.
Le problème réel est que mon mari ne veut pas se faire soigner car il dit qu’il n’a rien du tout, qu’il est tout à fait normal. Moi je vis dans une peur constante d’une nouvelle crise, à l’heure actuelle après tout ce que j’ai vécu je devrais déjà l’avoir quitté mais bon j’ai l’impression d’abandonner mon enfant. C’est vrai qu’il s’invente des choses invraisemblables, comme quoi nous allions aller vivre en espagne pour son travail, cette mascarade a duré des mois avant que je ne comprenne qu’il racontait n’importe quoi, même la couleur de l’uniforme que je devrais porter pour faire visiter les maisons là-bas, il me la donnait. J’ai eu très mal quand j’ai appris la vérité. alors quand dois-je le croire. Je dois dire que j’ai très peur pour ma vie.

> > Schysophrénie ou possession ?
Eva - le 16 mars 2005

J’ai vécu 10 ans avec un mari schyzophrène.... Il me faudrait des jours entiers pour en parler... Je suis en train d’écrire un livre sur ce sujet, mais il faudra être patient... Ce que je peux dire sur ce sujet c’est d’abord que la personne atteinte de cette maladie souffre d’une souffrance sans nom et qu’il ne faut jamais oublier cela ! L’entourage souffre également terriblement car il est très difficile de comprendre cette maladie ! Pour ma part, je ne savais plus qui était mon mari, ce qui faisait ou non parti de la maladie ! Je crois qu’au départ il y a une perte d’identité ou une non identité ! Hors l’identité d’une personne se construit d’abord dans l’enfance dans une structure familiale saine et respectueuse de l’enfant dans sa globalité (corps, psyché et âme) pour qu’il puisse s’épanouir et devenir pleinement lui-même ! Si cela n’est pas respecté, l’enfant ne pourra pas se construire correctement.et ce "mauvais départ" dans la vie le rendra fragile face aux difficultés qu’il rencontrera ! Mon mari a eu une mère possessive qui a décidé les choses pour son fils, qui a pensé les choses à la place de son fils, qui a dirigé ( et qui continue à le faire alors qu’il a plus de 40 ans ! Et c’est dramatique !) la vie de son fils !
Son fils qui finalement n’existe pas car il n’a jamais réussi à trouver sa place, son identité ! Il est encore comme coulé dans un moule, dans le désir parental, il est placé en objet !
Ne sachant pas qui il était, il ne mettait ni bornes ni limites à ce qu’il faisait (tromperie, mensonge,violence verbale etc... Alors qu’il prêchait la "bonne parole", ses actes étaient complètement en contradiction avec ses paroles ! (j’ai reçu dernièrement, le témoignage d’une femme battue par son mari schyzo- ; ce dernier n’ayant pas l’air du tout gêné, après avoir battu sa femme, d’aller à léglise !!!)
Je pense vraiment que les personnes atteintes par cette maladie, ne sont pas conscientes de ce qu’elles font ! Mais faut-il pour autant tout accepter, supporter, subir etc... au risque de perdre nous aussi notre identité ? NON !!! Il m’a fallu plus de 3 ans pour prendre la décision de nous séparer, et c’est d’un commun accord que nous l’avons fait ! Et croyez-moi, nous avons vraiment fait le bon choix sinon, mon mari nous entraînait nos 2 enfants et moi-même dans une spirale infernale, un gouffre sans fond et sans fin ! Cette décision (difficile à prendre quand on aime encore son mari) a été ,au regard de certaines personnes, une lâcheté de ma part,une solution facile de se "débarrasser" de quelqu’un de gênant ! J’ai été outré par de tels propos ! Car qui peut comprendre mieux le quotidien de ceux qui vivent avec des personnes atteintes de cette maladie ? Seuls ceux qui sont passés par là ! J’ai la conscience pure car j’ai vraiment tout fait pour l’aider, pour le comprendre ! Je voulais continuer la lutte, mais j’étais épuisée, vidée, tenant à bout de bras 2 enfants en bas âge et un mari malade ! La "lutte" était inégale, car la maladie (la shyzo- est beaucoup plus forte) ! Je suis allée jusqu’au bout de ce que je pouvais endurer... plus et nous nous écroulions tous ! Alors se séparer était un moindre mal pour que chacun vive au mieux et le plus paisiblement possible sa propre vie ! Il me semble très important de souligner le point suivant : Par rapport aux enfants, il est essentiel de leur dire la vérité sans s’étaler dans les détails, avec des mots adaptés et surtout ne jamais salir l’image de leur papa, c’est ce que nous avons fait ! Et nos enfants sont très équilibrés, ce qui n’empêchent pas la douleur de l’absence de leur papa mais ça, on ne peut pas l’enlever ! Une personne atteinte de schyzo- ne pourra commencer à s’en sortir que lorsqu’elle aura accepter de se reconnaître malade, c’est le 1er pas dans le chemin de la (peut-être) guérison ! C’est comme pour une maladie ou un mal physique sauf que dans ce cas, le diagnostic est + facile à faire et le mal plus facile à soigner : quand on a mal aux dents, on reconnait sa douleur et on décide d’aller chez le dentiste ! Pour se reconnaître malade, il faut peut-être un déclic dans la tête du malade, ou bien une position ferme de l’entourage qui décide de ne plus entrer dans le "jeu" de la maladie, car entrer dans le "jeu" ne fait qu’entretenir le mal et dans cette situation , personne n’avance, bien au contraire ! Oui, une coupure est nécessaire, oui il faut donner des médicaments aux personnes atteintes de shyzo-, oui il leur faut un soutien et un suivi psychologique régulier, oui il faut les aimer et peut-être plus que d’autres et NON !... On ne doit pas y laisser sa peau ! Seul, on ne peut rien contre cette put.... de maladie si difficile à comprendre faite d’incohérences mais aussi de cohérences et c’est bien cela qui est difficile à comprendre, le faux cotoie tellement le vrai qu’on ne sait plus s’y retrouver et puis qu’est ce qui fait partie ou non de la maladie ? Cela a été pour moi une grande question ! Nous nous devons de respecter tout être humain et c’est avec un grand respect que je parle de toute personne atteinte de cette maladie ! Pour les parents qui ont un enfant atteint par cette maladie, je voudrais leur dire ceci : faites-vous aider pour réussir à accepter la maladie de votre enfant, ne faites pas du "déni" de la maladie, vous aussi vous pouvez être acteur de la "guérison" de votre enfant en le reconnaissant malade et non pas en accusant les autres, ni en vous accusant vous-même ! Ainsi vous l’aiderez et vous vous aiderez vous-même ! Je sais qu’il est difficile pour des parents d’accepter que son enfant soit atteint de schyzo mais le nier est pire car l’on s’enferme dans un cercle vicieux ! Je ne puis continuer cette réflexion plus longtemps, mais c’est avec "joie" que j’y reviendrais ! Puisse mon témoignage avoir aidé ou éclairé au moins une personne .... Eva ...

> Schysophrénie ou possession ?
- le 27 février 2005

Un livre : l’envers de la vie, l’univers du schizophrène chez Bénévent.
Vous comprendrez cette relation fusionnelle mystique : croyances/psychoses , le même sujet.

> Schysophrénie ou possession ?
paranocalypse - le 24 février 2005

je ne pense pas que tout les schysophrénes soient violent

> Schysophrénie ou possession ?
envelle - le 21 février 2005

Bonjour,
Je suis journaliste, et je réalise actuellement une enquête sur la schizophrénie. Je suis à la recherche de personnes d’accord de m’apporter leur témoignage à ce sujet, et j’aurais aimé pouvoir entrer en contact avec Chantal et/ou les personnes qui lui ont répondu sur ce forum. Je n’arrive malheureusement pas à lui envoyer de message privé, ni à entrer en contact avec le forum du modérateur... Pouvez-vous m’aider ? Mon email est : envellem@yahoo.fr.
A bientôt j’espère.

> Schysophrénie ou possession ?
Florinda - le 7 janvier 2005

bonjour

pour tout ce qui est de ce genre de maladie, vous pouvez vous rendre sur le forum de doctissimo.fr. ce site a également mis à la disposition beaucoup de dossiers dont un sur la schizophrénie.

bonne lecture

> Schysophrénie ou possession ?
Florinda - le 25 novembre 2004

Bonjour Chantal

Une de mes meilleures amies vient de se séparer de son petit-ami avec lequel elle vivait depuis quatre ans. Ce dernier a été diagnostiqué schizophrène. C’est un véritable calvaire que de vivre avec une personne atteinte de cette maladie. Il faut beaucoup de patience et de courage.

Il existe plusieurs types de schizophrénies dont la paranoïde (avec délire paranoïaque). C’est de cette forme de schizophrénie que souffrait son ami.

Il faut savoir qu’une personne atteinte de schizophrénie l’est à vie. Il n’y pas de rémission. Toutefois avec un bon traitement une personne souffrant de cette maladie peut réussir à vivre normalement.
Le problème ce sont les crise pouvant intervenir régulièrement selon le cas et l’existence ou non d’une prise en charge par un médecin. Les schizophrènes se sentent souvent dirigés par des voix, des entités qu’eux seuls perçoivent. Tous leurs actes, leurs paroles dépendent des directives de ces êtres invisibles. Le schizophrène pendant une crise peut être violent. Il y a un recours en cas d’extrême violence, à savoir la police, qui fera le nécessaire. Il faut l’informer que la personne est schizophrène, qu’elle est en crise. Je ne connais pas bien la procédure mais je sais que les secours médicaux sont prévenus automatiquement. Dans ces moments là, la personne n’a effectivement plus la même attitude ni le même regard.
Ces crises ne sont pas anodines.

Voilà l’adresse d’un forum qui pourra sûrement vous apporter des réponses, des conseils : http://www.alterpsy.org/cgi-bin/forum/dcboard.cgi

N’hésitez pas à en parler ou à suivre vous-même une psychothérapie afin de vous libérer de ce poids. Car vous avez dû être profondément marquée par ces incidents.

Vous souhaitant bon courage

Amicalement
Florinda

> Schysophrénie ou possession ?
Gaché - le 23 octobre 2004

ma maman etait (est ?) possédée

les odeurs de soufre les portes ki s ouvrent et se ferment seules ainsi que les meubles ki tremblent... je connais

effectivement quand sa propre mere vous menace avec un tisonier ou une chaise en parlant latin avec une voix masculine... on peux dire k on voit le diable ou kkchoz s en approchant....

depuis (4 ans d’) exorcisme
mieux
enfin pour elle
pour ce ki est de mon enfance/adolesence... mais ca c autre chose...

dirtypompom@hotmail.com

> Schysophrénie ou possession ?
agnia - le 5 avril 2004

Bonjour,
en réponse à votre article , je répondrais en vous racontant mon vécu.
Mon ex-mari c’est suicidé le 10/11/02,le jour de mon anniversaire .Avant d’ en arriver là,il m’ à fait vivre l’ enfer ,et je pése mes mots .Nous avions tout, il à tout donné pour que je ne puisse rien avoir ,laissant deux enfants mineurs totalement démuni.Il avait projeté d’ "emmener" notre fils alors âgé de sept ans et s’ est arranger pour que la responsabilité me revienne en laissant une cassette sur notre vie commune à côté de lui.Il avait des crises de démences que tout le monde prenait pout un état d’ ivresse ,sauf que les gendarmes que je faisais venir lorsqu’il tentait de rentrer chez moi ne trouvaient pas suffisament élevé pour l’ arrêter .La vision que vous avez eu de lui ,est votre subconscient qui vous averti du danger en le diabolisant ,car vous savez qu’il recommençera .Ecouté votre voix qui vous dit "danger de mort".
Je pense que si mon ex-mari ne c’était pas tué, il m’ aurait tuée, car il avait "décidé" que je devais revenir.Il était conscient de son problème car il lui arrivait de me demander pardon en pleurant et malgré ses colères , il me demandait de l’ aide.Il me faisait si peur car il pouvait arriver chez moi très souriant et devenir colèreux sans raison en deux secondes .Je ne le reconnaisais pas,tous les traits de son visage semblaient changer et ses yeux me faisaient peur ,car il n’y avait que de la haine .Je ne lui tournais jamais le dos ,même quand il y avait des gens .
même s’il dit vous aimer, il est passé à l’ acte ,plus rien ne le fera revenir en arrière,les excuses ne durent jamais .
bonne chance ,quelque soit votre décision.
Agnès.

> Schysophrénie ou possession ?
Apôtre - le 21 février 2004

Pour Chantal : Schysophrénie ou possession ?
Vous allez voir c’est très pertinent.
Lire dans la Bible, Jésus chassa le démon dans des porcs.
Ca fait réfléchir,
Le possédé était exclu des hommes,
Ils étaient légions dans sa tête...
Bonne chance !
N’hésitez-pas à faire appel à des organismes qui peuvent vous aider dans votre situation.

> Schysophrénie ou possession ?
adeline - le 11 février 2004

Bonjour,
Je suis une fille âgée de 21 ans. Il y a deux ans, je suis passée par une période de ce type. Heureusement, je n’ai fait de mal à personne. J’étais simplement dans mon monde. Croyant des choses invraisemblables. Cette période à durée 2 mois et est revenue l’année suivante. Cette année-là, elle n’est pas restée très longtemps. Quand je repense à tout ce que chez dit et cru, j’en ai honte. Je me demande toujours comment peut-on en arriver à ce point-là.
Je serais très heureuse de faire la connaissance de personnes ayant mon âge et étant passé par ce genre de chose.

Merci. Adeline

> Schysophrénie ou possession ?
- le 30 décembre 2003

en fait ce n’est pas pour un témoignage mais plutot pour une recherche. Mon sujet de TFE (travail de fin d’étude) se porte sur la scyzophrénie et j’aurais voulu receuillir des info et des témoignages réel et ciblé sur cette maladie... Merci d’acance

> Schysophrénie ou possession ?
joel - le 30 décembre 2003

il faut que tout le monde sache que satan n’existe pas, c’est une invention des religions pour obliger à les personnes à croire en dieu, souvenez vous quand les réligions sont apparus, qui étaient érudit qui savaient lire et écrire les réligieux, les seigneurs et les rois, les autres, les manants, les gens simples étaient manipulés et appeurés par l’inconnu donc ils ont crus les érudits. Aujourd’hui, Nous avons la chance de réfléchir par nous même, alors de grâce arrêter de parler d’enfer, l’enfer ce sont les hommes qui créent le mal Joël

> Schysophrénie ou possession ?
- le 6 décembre 2003

Bonjour Chantal

Il me paraît judicieux d’observer ce qui se passe dans votre couple sous un angle tel que :

En état de maladie, donc de fragilité mentale et physique, le MALade ne possède plus effectivement toutes ses capacités de raisonnement.
Il est éventuellement assujetti au MAL.
Tentez d’ envisager les deux aspects des troubles de votre mari ensemble et non séparément.

Bon courage à vous et à votre mari.
Cassiopée

> Schysophrénie ou possession ?
isis - le 25 octobre 2003

Chère Chantal.

Merci d’avoir donner de plus amples informations Chantal.le fait que votre mari n’accepte pas le diagnostic du ou des psychiatres est la preuve évidente de sa maladie:je me suis moi même retrouvée confrontée devant ce même type de problème mais la maladie est differente (alzeimer)et héréditaire qui pi est ;il est vrais que nous sommes impuissants devant ces crises de démence et j’ai du faire le triste choix de quitter mon mari et tout recommencer à zero.Le problème c’est qu’il n’existe aucunes lois qui les oblige à se faire hospitaliser ou se soigner, l’inévitable peut arriver comme pas arriver mais vos nerfs eux en prenent un mauvais coups.je vous souhaite beaucoups de courrage dans votre décision même si elle est pas facile à prendre ,car c’est vrais il faut pas se leurrer vous êtes en danger et votre mari aussi par la même occasion .vous expliquer ce que l’on endure dans ce genre de crises de démence serait trop long à expliquer mais moi aussi j’ai vu la haine dans le regard de mon mari , j’ai plus d’une fois craint pour ma vie j’osais plus aller me coucher , j’ai déjàs passé des nuits cachées dans le jardin affollée et effrayée.puis un jour je me suis décidée , je suis partie et maintenant je ne le regrette pas.Si vous disposez de papiers médicaux qui attestent sa maladie partez la tête haute et faites celà dans les règles , faites vous aider et assister si possible , car vous allez laisser derrière vous une vie de couple et il vous faudra un temps pour gérer tout celà .je vous souhaite chère chantal la paix de votre esprit .

> Schysophrénie ou possession ?
chantal - le 17 octobre 2003

cher isis
c’est un psychiatre qui m’a dit que mon mari souffrait de schysophrénie, mais il ne l’accepte pas et ne veut pas se faire soigner, c’est une honte pour lui, il n’a rien, il n’est pas malade.
Non, je n’ai jamais vu le diable, mais je vous assure quand on voit son mari dans l’état où je l’ai vu cela fait penser à "un diable" pour donner un nom à ce que j’ai vu. Comme vous dites on aurait dit qu’il avait un dédoublement de personnalité. Je dois dire que j’ai très peur pour moi, et que c’est bien dommage qu’il ne veuille pas se faire soigner. Maintenant, ma décision est de le quitter avant qu’il ne soit trop tard

> Schysophrénie ou possession ?
Isis - le 16 octobre 2003

Bonjours Chantal .

C’est avec tristesse et consternation que je viens de lire ce qu’il arrive à votre mari et le danger que vous même vous encourrez.mais j’ai trois questions à vous posez.1Qui vous a dit que votre mari souffre de schysophrénie ?2vous avez cru voir le diable connaissez vous le diable et l’aviez vous déjàs rencontrer avant ;car ce qui me frappe dans votre courrier c’est la phraze (je veux bien croire à la schyzophrénie )Je pense sincèrement que votre mari doit être soigné et suivi ,et vous même aurez besoin de beaucoups de courrage,c’est dramatique ce qu’il arrive à ce monsieur et même à votre couple mais vous devez impérativement vous faire aider .Personnellement je ne crois pas au diable , mais je sais par expérience qu’une crise de démence transfigure une personne ,c’est comme si la personne ne vous vois pas et vous reconnais pas on dirait qu’elle se bat avec un second lui même,doit on dire prise de possession ?ou déplacement dans le temps ?et même gros vide de la mémoire ? On ne sait pas encore bien l’expliquer cette maladie,mais on peut grâce à des traitements ,pailler aux crises et éviter ainsi toutes violences,il n’y a rien d’autre à faire de plus en ce moment je crois.
Bien à vous Isis

> Schysophrénie ou possession ?
Manuela - le 16 octobre 2003

Chantal
Je suis sensible à votre message dans la mesure où mon frère a été violent pendant plusieurs années et qu’il a été diagnostiqué comme schyzophrène. Il est cependant soigné et suivi, sans quoi il aurait certainement commis l’irréparable.

Les accès de violence de votre mari trouveront certainement une explication auprès de professionnels de la psychanalyse.
Au début de la maladie de mon frère nous avons pensé qu’il était envouté ou possédé. Nous avons vu des exorcistes, des médiums spirites, des magnétiseurs et tout cela le soulageait sans toutefois le guérir. L’intervention du corps médical a été indispensable.

C’est très courageux d’oser en parler.
La schyzophrénie est une maladie encore mal connue, mais les symptomes de celle-ci ne se limitent pas à des accès de violence. L’individu a tendance à s’isoler, à refuser tout contact avec autrui. Il s’invente une réalité pouvant s’accompagner d’hallucinations, il est violent et tient des propos incohérents.
Quoiqu’il en soit n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé c’est encore le meilleur moyen d’apaiser les souffrances de votre mari ainsi que les votres. Vous pourriez, avec le consentement de votre mari consulter un hypnothérapeute. L’hypnose donne de bon résultat.
Quoiqu’il en soit il faut briser la loi du silence !

Je vous souhaite bon courage et j’espère que vous trouverez l’aide et le soutien nécessaire dans cette épreuve.

Manuela

Visuel megaphoneLes promotions

Pour être prévenu des offres promotionnelles, réductions, gratuités, avantages, offerts ponctuellement par les praticiens accrédités, remplissez le champ suivant :

Professionnels testés et accrédités



puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2017 © L’Officiel de la Voyance - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.39
Hébergeur : Serveur dédié OVH