Voyance, astrologie, médiumnité, cartomancie, taromancie, numérologie, radiesthésie, géomancie,... les arts divinatoires sont innombrables, mais testons-en un maximum

depuis 1999 recense, grâce à vous, Visuel lien hypertexte

le meilleur des arts divinatoires

pour vous préserver du pire.


lien vers le forum

Pour être prévenu des offres promotionnelles, réductions, gratuités, avantages, offerts ponctuellement par les praticiens accrédités, remplissez le champ suivant :

Cours et théorie

Techniques astrologiques ( à l’usage des étudiants)

Introduction

L’Astrologie nécessite t-elle des compétences mathématiques importantes ?

par Angélique Deprets
Imprimer logo imprimer

L’Astrologie nécessite t-elle des compétences mathématiques importantes ?

N’exagérons pas, je vous rassure, point besoin il n’ est
d’avoir un diplôme de mathématicien. Cependant, il est vrai que plus les calculs seront précis, plus les prévisions seront exactes, notamment si l’on utilise les directions primaires.
Mais il arrive souvent que l’ heure de naissance ne soit pas exacte à 1/4 d’ heure près.. ceci dit cela reste beaucoup moins grave qu’une erreur dans les calculs du temps sidéral, minime soit-elle ! Car elle nous permet de positionner le plus exactement possible les maisons.
En outre, quand certains événements semblent graves, même si nous sommes surs de nos calculs, il vaut quand même toujours mieux re-vérifier avec précision.
Additions, soustractions, règles de trois, voilà à peu près les connaissances requises et un peu de bon sens.

Quels renseignements faut il pour monter un thème ?

Il faut 3 renseignements très précis : la date de
l’ évènement, le lieu de l’évènement, le plus précisément possible ainsi que l’heure.

Pour une naissance, à mon sens il faut prendre l’heure ou le cordon ombilical est coupé, c’ est à dire à l’instant même ou il devient enfin autonome et indépendant sur cette terre.
Alors futures mamans, réglez vos montres et demandez aux papas ou à une sage femme de notez l’heure à la seconde près, car il y a fort à parier que ce souci vous échappera quelque peu à ce moment là .

Quels sont les principaux outils de travail ?

Évidemment les Éphémérides qui contiennent les positions écliptiques géocentriques des planètes, leur déclinaisons, les phases de la lune, et les aspectarian mois par mois. Pour un travail de qualité, il vous faut évidemment des éphémérides quotidiennes.
Ensuite la table des maisons qui permettent d’accélérer la détermination des longitudes de leurs frontières sans calculs trigonométriques au préalable. Ces longitudes sont calculées pour plusieurs cas de latitudes géographiques. Évidemment il faut la choisir en fonction du système de domification voulue.
Un atlas géographique détaillé pour déterminer avec précision les coordonnées géographiques d’un événement. Quelquefois les cartes routières sont imprimées avec leur coordonnées en latitude et longitude.

Aujourd’hui les ordinateurs remplacent ces 3 outils et proposent des calculs exacts et précis à la seconde d’arc. Cependant, il reste bon, voire primordial de pouvoir s’en passer au cas ou, et pouvoir le faire "à la main".

Sur Internet certains sites se sont spécialisés dans les calculs astrologiques, je pense notamment à Astrodienst.

Comment représente t-on un thème ?

En positionnant en premier lieu la pointe (cuspide) des 12 maisons, les 6 dernières étant dans les signes opposés aux 6 premières, données par la table des maisons en fonction du TS.
Puis en positionnant les planètes dont on trouve la longitude sur les éphémérides.
On peut également rajouter les noeuds de la lune (intersections de l’écliptique avec l’orbite lunaire) et la lune noire (apogée de la lune) et certains astrologues rajoutent les étoiles fixes.
Ensuite et pour finir, on symbolise la relation entre les différentes planètes. (Aspects) avec des traits de couleur selon la convenance de chacun. En règle générale on trace en bleu les rapports harmonieux et en rouge les relations conflictuelles ou de défi.

On a l’habitude aujourd’hui de dresser les thèmes sur des zodiaques ronds, mais ils ne furent pas toujours ainsi, et durant la période médiévale, ils furent carrés permettant une lecture plus analytique que synthétique. Le carré est aujourd’hui encore utilisé notamment par les hindous, et en Astrologie horaire.
En occident on est passé peu à peu à la représentation en cercle, sorte de projection de la sphère céleste, se séparant peu à peu de la vision orientale qui adhère davantage à la tradition.

Quels sont les éléments de L’Astrologie ?

Le zodiaque et les signes, le zodiaque étant divisé en 12 segments de 30° chacun. Chaque signe étant divisé lui-même en 3 décans de 10° chacun, ce qui fait 30 monomères de 1°.

Le zodiaque peut également se diviser en 4 quadrants que séparent les 4 points équinoxiaux ou solsticiaux, au début du bélier, de la balance, du cancer et du capricorne. Chaque quadrant contient donc 3 signes différents, de mode cardinal, fixe ou mutable. (les triplicités).

Le zodiaque peut également se diviser selon les quadruplicités), divisant les 12 signes en 4 groupes d’éléments. ( feu- terre- eau-air) .

Les signes du zodiaque ont en outre, deux polarités, les signes d’ air et de feu sont masculins et les signes d’eau et de terre sont dits féminins.

On pourrait rajouter encore une classification, celle des signes d’ascension courte (ex : 51 min pour les gémeaux et le bélier) ou longue (ex : 2 h53 pour le signe de la vierge et et de la balance). On parle d’ascension courte quand l’ascendant traverse rapidement un signe et à l’incerse sur un temps plus long pour les signes d’ascension longue.

Les planètes : le terme recouvre non seulement les planètes connues, mais aussi ce que la tradition appelle les luminaires (le soleil et la lune). En occident les astrologues ont intégré les dernières planètes découvertes : uranus, neptune et pluton. Les systèmes orientaux continuent de rester hermétiquement clos de propos délibéré.

Chaque planète est à la fois significateur de quelque chose, maître d’un signe et à la fois dispositeur d’une ou plusieurs autres planètes.
Est indiquée également le mouvement et la vitesse des planètes, ou l’ on distingue par un" D" les planètes en marche directe, par un "R" en marche rétrograde, et parfois certains annotent les états stationnaires "st"
A noter leurs positions ( domicile, exil, exaltation, chute, en culmination, au lever, au coucher, au nadir, en réception mutuelle, en secteurs Gauquelins...) ..
Les noeuds lunaires : Là encore les orientaux les considèrent comme des planètes ( Rahu et Ketu) , les occidentaux comme des points sensibles, qui même aujourd’hui sont intégrés dans les éphémérides et sont particulièrement utilisés en Astrologie karmique.

Les maisons : ce qui personnalise le plus un thème et le rend unique. Les maisons se singularisent par le fait
qu’elles soient angulaires ou non ( 1 ;7 ; 4 ; 10), là où les planètes prennent le plus d’importance. Ensuite les maisons suivantes ou succédentes ( 2 ;8 ;5 ;11) et les maisons cadentes ou tombantes (3 ;9 ;6 ;12), à noter que les secteurs gauquelin se superposent en partie, sur les maisons tombantes traditionnelles ( en domification placidus ou régiomontanus.

Les maisons se singularisent aussi par le fait qu’elles soient nocturnes (de 1à 6) ou diurnes ( de 7 à 12 ). De même si elles sont orientales ( du MC au FC en passant par
l’AS), ou occidentales ( du MC au FC en passant par le DS ).

Les aspects (relations entre les planètes, principalement) provenant de l’ inscription de polygones réguliers dans le cercle :

a) La série dodécagonale ( polyèdre à 12 côtés) : dont le module est de 30° de loin la plus usitée.

- 0°.. : conjonction
- 30°.. : semi sextile
- 60°.. : sextile
- 90° .. : carré
- 120° : trigone
- 150° : quinconce
- 180° : opposition

b) La série octogonale ( 8 côtés) dont le module est de 45°

- 45° : semi-carré
- 135° : sesquicarré

c) La série décagonale : dont le module est de 36°

- 36° : semi-quintile
- 72° : quintile
- 108° : sesquiquintile
- 144° : biquintile

les aspects exacts sont dits "partiles", et peu précis "plactiques" , la distance qui les sépare de l’angle exact est appelée "orbe" .
Il existe bien sur, toutes une série de règles à observer pour les interpréter de façon correcte ( phase du cycle, application, séparation, vitesse des planètes, nature de la planète, position de la planète etc...)
Les éléments tels que les noeuds, la lune noire, les cuspides, les parts de fortune et les étoiles fixes peuvent recevoir des aspects, mais ne peuvent pas en émettre.

Quels sont les différentes méthodologies ?

L’Astrologie natale : pour la naissance d’un individu,
d’une chose ou d’ un événement. Il s’ agit de déceler le caractère et les principales tendances du sujet, et ses réactions les plus probables.
Les prédictions permises par le natal sont assez générales et se limitent à décrire les avantages et obstacles que la personne rencontrera. Néanmoins le radix est absolument indispensable avant toute autre étude, telle une carte d’ identité.

l’horoscope de conception : Étant donné que les données ne sont jamais fiables, le moment de conception restant un des grands mystères de la naissance, il me parait difficile
d’ envisager quoique ce soit de prouvable. Il me semble donc que l’instant ou le nouveau né est enfin indépendant de sa mère reste le seul repère incontestable.

L’Astrologie prévisionnelle :

..................................- La révolution solaire
( RS) : décrit les tendances et événements d’ une année a l’ autre à la date anniversaire.
Le moment de départ est l’instant où le soleil retrouve exactement la longitude écliptique de la naissance.

..................................- La révolution lunaire : idem mais pour un mois. Sert à affiner la RS. Le moment de départ est l’ instant ou la lune retrouve la même longitude écliptique qu’ à la naissance.
................................. - Les transits :
méthode la plus usitée et répandue. L’horoscope de transit observe les mouvements locaux des planètes ainsi que les aspects qu’ elles émettent vers les planètes " pétrifiées" du thème. Les planètes lentes étant observées pour les climats et toiles de fonds, car transitant plus longtemps les points sensibles du radix. Les planètes rapides elles signifiant toujours des événements plus passagers.

..................................- Les horoscopes de directions : méthodes de prévision les plus compliquées mais les plus exactes. Il existe plusieurs sortes de directions, ( primaires, secondaires ou progressions, tertiaires, ).

.................................-les directions primaires : on déplace un élément du thème de façon constante, vers un autre laissé fixe jusqu’à ce que survienne un aspect, sachant qu’ un degré correspond à un an de vie.

..................................-Les directions secondaires : pour connaître la situation d’un individu à un âge donné, on déplace de autant de degrés toutes les planètes et points sensibles que d’années d’Anne. Ensuite on compare au natal, car ne peut survenir ce qui est promis au natal.
..................................- L’Astrologie horaire et les interrogations : thème dressé pour le lieu ou se trouve l’astrologue et l’heure ou la question posée est connu de l’astrologue. L’Astrologie horaire s’interprète avec des règles bien précises et différentes de l’Astrologie "traditionnelle".

L’ Astrologie comparative : Quand l’Astrologie s’adresse à plusieurs personnes, physiques ou juridiques.

...................................- La synastrie :
Il s’ agit d’ effectuer une comparaison en analysant les similitudes ou antagonismes entre les deux thèmes, ainsi que leur compatibilité en étudiant les inter aspects.

...................................- Le thème composite :
il s’agit avec la technique des mi-points de recréer un unique thème artificiel pour le "couple". On y retrouve des groupements planétaires paradoxaux comme des oppositions entre le soleil et vénus ou mercure, ce qui en réalité ne se produit jamais, le soleil ne s’éloignant guère plus de 45° de vénus ou mercure.
Le thème composite parle de la relation alors que la synastrie parle du couple en tant qu’union de deux individus



Forum
Répondre à cet article
> Techniques astrologiques ( à l’usage des étudiants)
Dark-Hitoshi - le 23 novembre 2006

j’ai trouvé sa sympa merci beacoup^^



Nouveautés sur le Web

puce Contact RSS Valid XHTML 1.0 Strict puce Espace rédacteurs
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V2
Version :