Voyance, astrologie, médiumnité, cartomancie, taromancie, numérologie, radiesthésie, géomancie,... les arts divinatoires sont innombrables, mais testons-en un maximum

depuis 1999 recense, grâce à vous, Visuel lien hypertexte

le meilleur des arts divinatoires

pour vous préserver du pire.


lien vers le forum

Pour être prévenu des offres promotionnelles, réductions, gratuités, avantages, offerts ponctuellement par les praticiens accrédités, remplissez le champ suivant :

Plusieurs astrologies

Votre choix ?

par Jean Suila
Imprimer logo imprimer

Comme tout apprentissage, l’initiation puis le perfectionnement à l’astrologie prend un temps certain. De même que la construction et l’étude d’un thème astrologique.

S’il n’est pas un concours de circonstances, à quels critères répond le choix d’étudier une astrologie parmi d’autres ou d’employer, pour la construction d’un thème, une technique parmi d’autres ?



Forum
Répondre à cet article
> Votre choix ?
Angélique Deprets - le 23 février 2004

Comment choisit-on une astrologie plutôt qu’une autre ?

Compte-rendu d’une expérience

Je ne sais pas si on choisit ! Lorsque l’on est étudiant au départ, comme pour beaucoup on choisit l’astrologie qui se rapproche le plus de nos référents culturels. A savoir l’astrologie tropicaliste occidentale (zodiaque des saisons, celui que tout le monde connaît). On l’étudie pendant des années.
Puis de façon empirique on s’aperçoit qu’elle ne répond pas à tout et que comme toute technique, démarche, approche, elle a ses limites.
Pour ma part, je m’en servais très facilement et de manière très probante en tant qu’outil de connaissance de soi et des autres, outil de développement personnel, psychanalytique.
Et il était souvent difficile d’avoir des résultas toujours probants en matière de prédiction. Je me servais donc de la voyance pour pallier.
Mais j’avoue qu’il ne me paraissait pas normal de ne pouvoir toujours y arriver. L’étude des transits ne répondait pas aux questions pragmatiques que ne manquaient pas de poser les consultants en matière de vie quotidienne.
Les transits traduisaient des grandes périodes de la vie, des climats, les grands changements, certes, mais difficile d’aller beaucoup plus loin sans vouloir faire rentrer une cheville carré dans un trou rond.
J’ai compris bien des années plus tard pourquoi ! Il faut comparer les transits à des trains !!! Ils rentrent en gare, mais vous ne les prenez pas tous !! Il ne faut donc pas tenter de vouloir allouer chaque transit à un évènement, et de surcroît un transit seul annonce rarement quelque chose de significatif, souvent il faut étudier les directions primaires en plus de la révolution solaire. (Mais ceci pourra faire l’objet d’un autre développement.)

Toujours est-il que dans mon fort intérieur, je restais persuadée que l’on pouvait aller plus loin en matière de prédictions (qui rectifions le, parlent toujours de périodes probables pour).

Je ne pouvais me contenter d’en rester là ! A force de chercher, et d’écouter un jour on parla devant moi de l’efficacité du zodiaque sidéral.
Ayant l’âme chercheuse, j’ai testé ! Et à ma grande surprise, de nouveaux horizons et niveaux d’interprétation s’offrirent à moi.
Mais comme beaucoup, au début je commis l’erreur de vouloir utiliser le zodiaque sidéral avec une représentation et une démarche occidentale et notamment en continuant à utiliser les 10 planètes. Ce qui conduisait forcément à quelques erreurs !

Une des qualités fondamentales d’un astrologue étant l’empirisme et l’esprit de recherche. Je continuais et au hasard de mes lectures, un article m’interpella sur l’astrologie hindoue.
Bien évidemment je m’empressais d’apprendre et de tester.
Le zodiaque utilisé par les hindous est sidéral. Mais la représentation du thème est totalement différente, ils n’utilisent que le septénaire, n’utilisent pas les mêmes aspects et les règles d’interprétation sont aussi totalement différentes.
Mais ce qui diffère le plus réside sans doute dans la finalité primordiale de chaque astrologie.
L’astrologie occidentale est d’abords avant tout solaire et sera très efficace en matière de psychologie et pour tous ceux qui sont en quête de leur identité, de leur moi solaire. Mais peut rester efficace en matière de prédictions à condition d’utiliser et d’associer les bonnes techniques.
L’astrologie hindoue est lunaire (la lune est mobile, rapide, fluctuante, et se prête bien aux changements et fluctuations de la vie quotidienne), elle est essentiellement prédictive. L’astrologie hindoue est plusieurs fois millénaire, elle n’a pas subi comme en occident la désapprobation générale, elle s’est donc perpétuée sans cassure, de maître en maître, chacun respectant les traditions ancestrales. Hors il y a 4000 ans ce qui importait, était de répondre aux interrogations courantes qui pouvaient avoir de graves répercussions sur la vie et la survie du village, de la famille ou d’un clan, comme la prospérité, les décès, les mariages, les naissances, les associations, le bétail, la santé etc.…
L’astrologie hindoue est aujourd’hui ce qu’elle était il y a des siècles et a conservé son caractère essentiellement prédictif. Et si elle s’aventure à la description des traits comportements ou physiques (fort bien d’ailleurs) cela a toujours été dans un but pragmatiste, pour diriger de manière efficace. Il ne fallait pas marier deux jeunes gens qui ne pouvaient pas s’entendre, ou se mettre en affaire avec un escroc peu fiable….
Parallèlement, s’est développé également, ce que l’on appelle l’astrologie horaire, car hier comme aujourd’hui on va en Inde, chez son astrologue, comme on va en Occident, à la banque ou chez son médecin ou conseiller juridique.
De surcroît, en Inde sûrement plus hier qu’aujourd’hui peu de personnes connaissaient leur heure de naissance, ce qui posait un problème majeur.
Les astrologues Hindous ont donc développé une astrologie ‘’express » qui permettait de répondre rapidement à des questions toujours très pragmatistes et dans tous les domaines de la vie quotidienne (Dois-je vendre mes terres, ma maison, comment cela se passera-t-il, dois-je faire confiance à untel, ma fille épousera t-elle Mr Untel, ma femme va-t-elle être malade etc.…).

Bien évidement il existe aussi une astrologie hindoue plus ésotériste, mais en l’occurrence ce n’est pas forcément celle qui permet de répondre et d’aider le plus efficacement possible les gens qui font appel à vous.

En résumé je dirais que les deux astrologies se complètent et il est très souhaitable de connaître les deux et de les utiliser en fonction de la finalité escomptée.
La seule erreur à ne pas commettre, à mon sens c’est de vouloir les comparer et de mélanger les règles d’interprétation qui leur sont propres.
En matière de caractérologie on s’aperçoit souvent que la description est la même, mais avec des marqueurs positionnés et aspectés différemment. ( pour exemple, un lion en tropical qui devient cancer en sidéral, aura souvent en zodiaque hindou, d’autres marqueurs qui mettront en valeur le signe du lion ou le soleil, et inversement la tonalité lunaire soulignée en sidéral se retrouvera d’une manière différente en tropical).

Alors au final choisit-on une astrologie plutôt qu’une autre ? Je dirais plutôt que c’est L’astrologie, ou un type d’astrologie qui s’impose et vient à nous, ensuite on décide de continuer ou pas avec elle.

Angélique Deprets

Une question... ou 3 !
Pauline - le 29 août 2006

Bonjour,

Je voulais savoir comment peut on connaitre les planetes qui font partie de notre signe et de quels signes font partie les autres et ce que cela signifie...

merci d’avance et merci pour votre site !



Nouveautés sur le Web

Professionnel(le)
Testé(e) et accrédité(e)
puce Contact RSS Valid XHTML 1.0 Strict puce Espace rédacteurs
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V2
Version :