...L’épreuve des preuves©

Depuis 1999 LOV recense, grâce à vous,
le meilleur des arts divinatoires pour vous préserver du pire.

lien vers le forum
« Voyance » : Un simple outil pour votre libre-arbitre
Article mis en ligne le 8 juin 2007

par Celtika (Céleste)
logo imprimer

Que nous soyons medium, ou consultant, nous cherchons tous une même chose : trouver un juste milieu qui nous permettra d’avancer dans la bonne direction.

Consultants, nous tentons de comprendre ce que nous devons écouter

Mediums, nous tentons de comprendre ce que nous devons dire

Pourtant, nous constatons bien que nous ne comprenons jamais de suite.
Ce n’est que lorsque l’œuvre est achevée que le message nous apparaît, et avec une telle évidence…

Alors, pourquoi polémiquer sur la couleur bleue du fond du tableau, quand nous ignorons la couleur de la couche supérieure, et donc la couleur finale qui en résultera ?
Une fois l’œuvre achevée, nous réalisons bien à quel point cette couleur bleue était fondamentale, et on se demande même ce que serait devenu ce pauvre tableau sans cette couleur bleue.

En réalité, nous sommes toujours devant le fond bleu d’un tableau. Nous ne savons pas quelle sera la prochaine couleur, et nous craignons que le tableau final ne nous plaise pas.
Nous voulons alors nous rassurer, et vite. Nous voulons voir le tableau fini, seulement le tableau fini.
Après tout, ce qui compte, c’est le résultat…
Surprise : le tableau final se révèle être un grand coucher de soleil aux couleurs chaudes.
Impossible...ce ne doit pas être le même tableau…

Le lendemain matin, nous ouvrons la fenêtre, un magnifique ciel bleu s’offre à nos yeux.
Le soir, nous fermons les volets, et là, un magnifique ciel aux couleurs chaudes, un grand coucher de soleil.
C’est pourtant bien le même ciel que celui du matin.

Le surlendemain, nous ouvrons la fenêtre, un magnifique ciel bleu, encore.
Aucune inquiétude, il y aura donc un beau coucher de soleil aux couleurs chaudes le soir.
Le résultat prévu la veille a fonctionné, alors, contentons-nous de cela, puisque seul le résultat importe !
Mais le soir venu, surprise : le ciel est sombre et la pluie tombe. Grosse déception.
Là, on se souvient subitement que le linge propre séchait dehors, et que l’on a pas pris la peine de le rentrer, car on était certains de savoir qu’il ferait beau.
On a même lavé les carreaux des fenêtres, tant on était certains qu’il ferait beau.
Résultat, il faudra relaver le linge, et les carreaux des fenêtres.
Soudain, nous avons la sensation d’avoir raté quelque chose.
L’étape pendant laquelle le ciel bleu a migré vers le ciel nuageux.
Et surtout, nous avons oublié de vivre ce que nous aurions dû vivre.

Nous n’aurions jamais laissé le linge dehors, et nous aurions choisi un autre moment pour laver les carreaux.

Le troisième jour, nous décidons de comprendre ce qu’il s’est passé entre le fond bleu initial, et la version finale du tableau : la fameuse couleur intermédiaire !
Nous nous rendons compte que nous ne voulions voir que le fond bleu de départ, et que nous ne voulions connaître que le seul résultat final.
Et si nous nous étions arrêtés plus longtemps, devant le premier tableau, pour en suivre les différentes couches de couleur ?
Et si le peintre nous avait mis un pinceau entre les mains, pour comprendre le phénomène ?
Cela ne nous aurait pas permis de prévoir le tableau du lendemain mais…arrivés à la mi-journée, nous aurions vu le temps changer progressivement, et nous aurions mis le linge à l’abri, au cas où.

Quoi qu’il arrive,le second jour, aucun de nos actes n’aurait pu empêcher la pluie de tomber.
Mais nous nous serions mieux préparés à mettre le linge propre à l’abri.

Nous renouvelons l’expérience la semaine qui suivit.
Cette fois-là, nous avons anticipé la possibilité d’un gros orage. Nous avons mis le linge propre à l’abri, au cas où.
L’orage fut moins important que prévu, mais il s’est produit.
Le lendemain, il y a eu un grand soleil, et nous avons pu utiliser notre linge, propre, et sec.

Ceci pour dire en résumé que la voyance n’est pas faite pour conditionner nos choix, mais elle peut nous permettre de les protéger, à partir du moment où nous acceptons de l’utiliser comme un simple outil pour notre libre-arbitre.

Mediums, nous avons le libre choix de présenter ces différentes couches de couleur, et celui d’expliquer ou pas comment fonctionne le pinceau qui crée le tableau.
Nous pouvons choisir de nous attarder sur le fond bleu et sur le résultat, mais alors le consultant risque d’y laisser son linge, car on ne sait jamais, le temps peut nous surprendre.
Ou alors, nous pouvons choisir de nous attarder sur la couleur intermédiaire, celle du respect des choix de l’individu qui, seul, doit décider ou non de préserver son linge.
Nous lui dirons que le résultat probable pourrait bien être un orage, mais nous lui parlerons de ce moment ou le temps change, et alors là, il pourra se décider, en son âme et conscience, pour préserver son linge, au cas où.
Nous nous devons absolument d’inviter le consultant à connaître cette couleur, celle qui détermine le résultat, mais surtout celle qui détermine leur raison d’exister.

C’est pour cela que la voyance ne nous donne pas toujours toutes les réponses : nous devons continuer d’exister par nos choix.

Consultants, nous avons le libre choix d’accepter ou pas de nous intéresser à la couleur intermédiaire, ou pas.
Nous sommes souvent impatients, en quête de la connaissance du résultat, comme seul qui importe.
Nous voulons simplement savoir où nous allons mettre les pieds. Mais, pouvons-nous nous contenter de savoir que nous parviendrons à atteindre l’autre côté de la falaise, ou bien devrions-nous tenter de savoir ce qui pourrait nous rendre la tâche difficile, dans l’intermédiaire ?
Le résultat sera le même mais, peut-être pourrions-nous nous éviter quelques épines dans le pied sur le chemin, pour que l’arrivée sois plus agréable.
Nous aurons parcouru le chemin, mais sans les épines dans le pied, nous pourrons mieux continuer notre route.
Et lorsqu’une prochaine falaise se présentera, nous ne penserons plus au résultat, seulement aux épines, et nous parviendrons forcément à franchir la nouvelle falaise.

Mediums ou consultants, il repose donc sur chacun de nous le libre-choix, de protéger notre libre-arbitre, ou pas.
Chacun de nous peut décider de continuer à exister, par ses choix, tout en prenant garde aux épines qu’un compagnon de route nous conseille d’éviter, et en prenant en compte le conseil d’une amie qui nous dit de mettre notre linge à l’abri.

Car lorsque un jour nouveau se lève, que nous avons réussi à rejoindre l’autre côté de la falaise, et qu’il fait un temps magnifique, nous sommes bien contents d’avoir notre linge, propre et sec, et nos pieds, sans épines.
Tout cela en ayant fait notre propre route, par nos propres choix.

N’oublions pas que la voyance ne peut pas guérir la douleur des épines déjà présentes, elle n’est en aucun cas un remède.
Considérons-là comme une simple précaution, un simple outil que nous mettons dans notre baluchon, et que nous utiliserons en cas de besoin le moment venu.
Une boussole, en général, nous indique bien le nord. Cependant il arrive qu’un élément ou une matière à proximité, déboussole la boussole !
Dans ce cas, nous sommes un peu agacés, mais nous comprenons qu’il y a des causes contre lesquelles on ne peut rien, nous comprenons que la nature fait toujours sa loi.
Nous devons alors avoir recours à notre instinct, qui nous rappelle que nous devons toujours garder notre part de simple être humain, qui avance en faisant ses choix courageusement.
Notre boussole dans la poche, pourra toujours nous conforter, nous rassurer, voire parfois nous éviter une mauvaise route, quand le besoin sera là.

Alors gardons tous notre boussole, prenons bien garde aux épines, mais gardons toujours un oeil assuré sur la couleur du ciel !

CELTIKA ( Céleste )

Forum
Répondre à cet article
« Voyance » : Un simple outil pour votre libre-arbitre
Véronique - le 15 juillet 2012

Je découvre votre article et il est tout simplement clairvoyant, objectif et rempli de lucidité. Je dirais pour ma part qu’il y a le destin propre, une ligne tracée qui nous amène quelque part et à côté de ce destin, il y a les chemins de la vie, il y a notre libre arbitre confronté à celui des autres et qui influe sur la ligne toute tracée et qui souvent la modifie ou retarde l’accomplissement de notre destin ( c’est la couleur intermédiaire que l’on ne voit pas ou ne veut pas voir).

Véronique

Professionnels testés et accrédités

Les promotions

Pour être prévenu des offres promotionnelles, réductions, gratuités, avantages, offerts ponctuellement par les praticiens accrédités, remplissez le champ suivant :



puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2017 © L’Officiel de la Voyance - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.10
Hébergeur : Serveur dédié OVH