Introduction

Des récits mythologiques aux textes religieux, des essais poétiques aux biographies des rois, l’emploi des nombres n’est jamais anodin.

Le 7 magique, le 13 ambiguë, le 40 solitaire et le terrifiant 666 ont marqué les esprits.


La numérologie ne date donc pas d’hier!

Réinventée par les Américains vers 1920, on en trouve des traces écrites dans les vestiges des plus anciennes civlisations connues.
– Les Sumériens, III millénaire av. JC, (inventeurs de l’écriture)
– Les Egyptiens (occultisme et pyramides) L
– Les Chaldéens (astronomie) 1000 ans av. J-C
– Les Grecs (mathématiques)
– Les Hébreux (la Kabbale)
– …

Cette « tradition » détermina un nouveau mode de pensée :
– Tout est mathématique et tout obéit à  des lois
– Le nombre est partout
– … et donc le hasard n’existe pas.

Aux mêmes causes les mêmes effets

La Numérologie, non-mystique, est une science : Observation, statistiques et interprétation.

Pour schématiser, un nombre, identifié comme étant toujours associé à  un certain type d’évènement, « provoquera » ou indiquera, par sa présence, un effet analogue dans un autre contexte.

Les chiffres, de 1 à  9, nous évoquent-ils autre chose que des quantités ?
– 1 : le premier, le début, la solitude, …
– 2 : le secondaire, l’union, la dualité, …
– 3 : la première figure plane (triangle), la trinité, la nouveauté, …
– 4 : l’organisation, le carré, les saisons, …
– 5 : les sens, le centre, la mobilité, …
– 6 : l’harmonie, l’équilibre, la création, …
– 7 : l’arrêt, le mystère, la semaine, …
– 8 : la multiplicité, le solide, le résultat, …
– 9 : la fin, la totalité, le sommet, …

Le hasard existe-il ?

– Parmi tous les jeux, dit de hasard, avez-vous remarqué que ce sont souvent les mêmes qui gagnent ?

– Pourquoi les casinos ont-ils ajouté un 0 à  leur roulette ?
Les USA, en ajoute deux – double zéro

– …

Avez-vous remarqué ?

. Les nombres vont de 1 à  9, n’est-ce pas ?
– 1+2+3+4+5+6+7+8+9 = 45

Et 45, c’est un 4 + un 5 = 9 ………. Mystérieuse relation entre la partie et le tout ?

. Tous les résultats de la table de multiplication de 9 sont réduisibles à  9
– 9, 18, 27, 36, 45, 54, 63, 72, 81, 90

. Pythagore La somme successive des nombres impairs est égale à  la suite des valeurs des nombres carrés :
– 1+3=2², 1+3+5=3², 1+3+5+7=4², 1+3+5+7+9=5²

à  suivre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires

Dans la même catégorie

Réservez UNE CONSULTATION-TEST