fbpx

Le terrifiant 666 ?

Le nombre 666 est cité, pour la première fois, dans « l’Apocalypse » dite de Jean (Iohanân), du nouveau testament. 13ème chapître, 18ème verset.

Que, qui désigne-t-il?

Jean, le seul évangéliste, contemporain du Christ, féru de symbolique, est aussi contemporain de Néron, l’empereur romain.

Néron et cette période de l’Histoire sont sans doute à  l’origine de la croyance supersticieuse qui entoure le nombre 666. Voici :

Le titre honorifique de Néron, l’empereur, s’écrivait NERON CESAR. Traduit en Hébreux : N R W N Q S R, soit, pour les Kabbalistes, la traduction, en valeurs numérales, suivante :
– N(noun)50
– R(reich)200
– W(vav)6
– Q(qôf)100
– S(samech)60

Notez :

L’écriture du texte de « l’Apocalypse » est datée entre 60 et 90. Les exégètes ne sont pas certains que l’auteur en fût bien Jean.

Le terme « apocalypse » a changé de sens avec ce texte : Transcrit du grec, apocalypsis, signifiait au 1er siècle : « découverte, révélation ».

« apocalypse » a pris la couleur du texte biblique et signifie, maintenant, dans toutes les langues : « gigantesque catastrophe, fin du monde ».

Pour qui veut bien démystifier

La bête de l’Apocalypse, est l’Empire Romain : (Par ses côtés négatifs) païen, brutal, esclavagiste, conquérant, « exterminateur »
– Symbolisé par une autre bête : Néron
– Néron : N50+R200+W6+N50 + Q100+S60+R200

Pour les Hébreux du premier siècle, convertis au christianisme, l’addition des lettres-nombres, selon la méthode empruntée à  la Kabbale, donnait bien
– 50+200+6+50 + 100+60+200 = … (devinez)

Dormez tranquille…
– Néron s’est « fait suicider » en l’an 69 après J-C.

Néron, empereur des Romains de 54 à  68 après JC

Lucius Domitius Nero Claudius, adopté par l’empereur Claude, lui succéda en l’an 54. Il eu comme professeur Sénèque en personne.

Après un début de règne dans la continuité de celui de Claude, doux et tranquille, la cruauté et le cynisme l’emportèrent.

Il fit tuer Britannicus, éventuel « concurrent », sa mère Agrippine, sa femme Octavie et tua lui même, d’un coup de pied, sa concubine Poppée.

Il persécuta, avec une extrème barbarie, les chrétiens, massacrés dans les « jeux » des cirques ou enduits de poix et brûlés pour éclairer ses jardins.

Il est soupçonné d’avoir fait incendier Rome en l’an 64 et de bien d’autres crimes.

Chassé, et poursuivi, Néron se fit donner la mort par un esclave affranchi, Epaphrodite, en livrant, à  la réflexion de l’Histoire, ses derniers mots :
– « Quel artiste le monde va perdre! » (Car il était aussi musicien et poète ! Sensible, si vous voulez !)

Après les atrocités perpétrées par Néron, c’est Titus,
futur empereur, qui fit détruir le Temple de Jérusalem en 70.

La seule répression finale, fît plus d’un million de morts
parmi les juifs et 300 000 esclaves.
– Chiffre énorme pour la démographie de l’époque.

De quoi faire penser à  la fin du monde… non ?

16 réponses

  1. Le terrifiant 666 ?
    Merci Jean Suila pour ce post…

    Moi, je fais une lecture SIX SIX SIX que je traduis comme W W W en alphabet mosaïque.

    Quelque chose qui aurait à  voir avec le monde de W W W ….

    La Toile du Web utilisée à  d’autres fins?

    Une hypothèse bien sûr…

    Alain

  2. Le terrifiant 666 ?
    Merci Jean Suila pour ce post…

    Moi, je fais une lecture SIX SIX SIX que je traduis comme W W W en alphabet mosaïque.

    Quelque chose qui aurait à  voir avec le monde de W W W ….

    La Toile du Web utilisée à  d’autres fins?

    Une hypothèse bien sûr…

    Alain

Laisser un commentaire

Derniers comptes-rendus

Dans la même catégorie

Réservez UNE CONSULTATION-TEST

1 + 1 gratuite

120 60
  • Je consulte avec un professionnel choisi par l'Officiel de la Voyance
  • Je partage mon expérience avec la communauté
  • Je bénéficie d'une 2ème consultation GRATUITE avec le professionnel de mon choix