fbpx

Réponse à  l’article « Notre avenir est-il tracé ? »

Puisque le débat est ouvert et que l’on parle du destin faut-il croire ou non dans ce cas là  à  la transmigration ?

Nous suffit-il d’une seule vie pour aboutir à  la connaissance de ce que nous sommes et d’où nous venons ?


L’article en question et les commentaires suscités à  cette adresse.


Certains parlent d’un effet boomerang, d’une relation de cause à  effet sur les actions menées au court de notre vie ; on pourrait parler de liens karmiques qui en découleraient.

Si notre destin, voire notre destinée est celle de nous rapprocher le plus possible selon notre croyance personnelle de celui qui est à  la genèse de qui nous sommes réellement, dans ce cas on pourrait parler de destinée qui va de la méconnaissance, à  l’apprentissage et à  la perfection.

Pour ce qui se résume du destin qui serait celui de tout un chacun par rapport à  sa vie actuelle, oui celui-ci est bien tracé et connu d’avance par ceux que l’on pourrait définir comme initiés.

Certains médiums sont ou l’ont été avant leur réincarnation (selon croyance) et peuvent selon l’élévation du guide de leur consultant ou de leur propre guide avoir des informations qui sont inscrites dans le grand livre des vies passées, présentes et futures.

La première vie est déterminante.

Notre choix dans nos relations et nos connaissances fera que le fardeau sera plus ou moins lourd à  porter. N’ayant pas la conscience (du bien ou du mal) certains auront tendance à  faire confiance de façon à  être trompés ou à  prendre un chemin de traverse lié le plus souvent à  des relations ou des rencontres. Chaque évènement de la vie, le long de cette route ne fera qu’augmenter le trajet, mais n’enlèvera rien au destin final. Ce qui n’aura pas été réparé dans cette vie alors que nous avons pleine conscience de certains de nos actes devra (selon croyance) être pris en considération dans un temps défini de ce monde invisible.

Pour ma part je suis médium depuis ma naissance. Ce choix a été fait avant cette vie. Comme beaucoup je fus initié, ce qui me permet tant de transmettre, tant de voir, tant d’entendre, tant de me déplacer dans cet autre monde où, chose difficile, On me permet de voir le passé, le présent et l’avenir de ce que sera cette vie pour moi ; voir aussi pour d’autres.

Quand on parle du destin, on parle de notre nombril !

Pour nous-mêmes, sans faire le rapprochement avec ce qui nous entoure et les conséquences que nos actes peuvent avoir.

On veut savoir qui je serai, ce que je ferai et comment, mais jamais « que puis-je apporter aux autres à  travers l’accomplissement de mon destin.  »

Qui se soucie de ceux qui sont partis puisqu’ils n’ont plus de destin ? (Leur destin c’est terminé au moment de leur décès).

Erreur : ils vont vers leur destinée et leur nouveau destin est d’accompagner ceux et celles qui sont sur notre plan avec leurs expériences et leurs douleurs, tout en connaissant nos faiblesses et nos afflictions.

Ils vivent avec leurs douleurs et tant que tout n’est pas rentré dans l’ordre, ils ne peuvent pas nous apporter tout ce qu’ils voudraient.

J’en veux pour preuve cette femme que je ne connaissais pas, cette mère qui s’est manifestée dans la nuit et dont les paroles ont été pris par ma compagne lorsque j’étais en incorporation :

« je suis la maman d’A Vuarnet ( ?), je suis une mère qui souffre ; j’aurai un message pour mon fils, j’aurai quelque chose à  dire. Jacques fait quelque chose pour mon fils. » On me donna aussi un nom à  consonance russe. Je ne comprenant pas, je fais appel à  d’autres médiums qui ne peuvent être en contact. Cette femme revient alors en écriture automatique pour me dire : je suis une mère malheureuse, je suis montée et mon fils est resté en bas depuis 10 ans. Jacques rend moi mon fils afin que je puisse vivre en mère heureuse.

Je sais que tu peux le faire.

Je cherche sur internet le nom et je trouve toutes les explications.

Cela faisait bien 10 ans jour pour jour que les faits s’étaient passés. Je fis ce que j’avais à  faire, comme ma maman me l’avait expliqué. Cet enfant est à  ce jour près de sa mère.

J’en ai la certitude pour avoir reçu ce message (« merci Jacques, tu m’as rendu mon enfant. Je suis venue vers toi parce que l’on m’a dit que tu pouvais le faire.

J’aurai un autre message à  donner à  mon fils sur les circonstances de ce qui s’est passé. »)

Je pense avoir fait mon travail pour que cette femme et cet enfant soient bien, – afin qu’elle continue sa destinée -, sans vouloir faire en plus un travail de police, ce qui n’est pas de mon domaine hormis lorsque cela concerne des enfants.

Le fait d’être médium ne fait pas de moi un être plus élevé mais le lien entre ce monde et l’autre. Parler du destin de chacun reste difficile car ce libre-arbitre crée des entraves à  l’accomplissement de celui-ci et en prolonge la durée.

Tout est figé dans le temps mais pas dans notre temps. Il y a quelque chose d’intemporel dans cet invisible, c’est pourquoi cette notion peut leur échapper.

Et si notre destin était avant tout de comprendre notre véritable nature – les deux mondes étant indissociables- pour que s’accomplisse la destinée de chacun ?

Si le destin n’était pas connu d’avance, pourquoi au décès de ma maman en 95 quittais-je tout, passé, millions, immobilier pour me retrouver avec rien et pourtant avec tant de richesses que je devais comprendre.

On demande des preuves, j’en veux pour preuves ce qui fut dit par ma mère en 95 et qui se révèle être aujourd’hui après beaucoup de difficultés, d’humilité et d’acceptation de qui je suis.

Il n’y a pas de preuves pour démontrer que la voyance ou la médiumnité existent ou non ou bien que certains détracteurs ont raison.

Seule la foi qui anime celui qui exerce ce travail avec probité et altruisme peut définir si celui-ci est en contact ou non avec ceux qui sont près de nous.

La teneur des messages même si le temps reste imparfait, les noms donnés, les précisions d’endroits tels que Celtika le fait, ne peut être le reflet de son imagination (respect).

Son don lui permet de venir en aide à  ceux qui sont disparus, tel est certainement en partie son destin destiné ? (Mais avant tout le choix d’être médium)

Il existe bien sûr des personnes qui se disent mediums ou voyants ou d’autres qui aujourd’hui remettent en question tous ces éléments. C’est qu’ils n’ont ni foi ni dons réels et que seuls les livres leur ont donné l’opportunité d’accroitre certaines connaissances, pouvant leur donner le droit de faire penser qu’ils étaient tels qu’ils se présentaient (Vanité des vanités et tout est vanité)

J’ai été moi aussi dans le doute, pour avoir été trompé par d’autres médiums (ou voyants plus mercantiles qu’altruistes) – Homo sum, humani nil a me alienum puto – mais

On m’a rappelé cette phrase : « Toute ta vie tu iras en aveugle , tu verras pour les autres, tu ne verras jamais rien pour toi parce que tu es quelqu’un qui sait. »

Oui je suis quelqu’un qui sait, à  cette différence, que je ne sais jamais pour moi et que seule la lumière qui est devant moi et qui éclaire mon chemin me permet d’avoir confiance et de ne pas avoir peur de mon destin.

Certains médiums portent fardeau et douleur de ceux qu’ils ont en consultation ou de ceux qui se manifestent. Souvent j’ai pleuré les douleurs de grands brûlés.

A ce jour On me donne la possibilité de soigner et guérir ces personnes. On pleure de joie, on rit, on ressent les douleurs de leur passé.

L’incorporation permet d’aller au-delà  de nous même, de transcender et de voir ou de dire par l’intermédiaire du guide le destin de tel ou tel. Ici il ne peut y avoir de duperie, car les informations sont de nature personnelle et même le médium ne peut se souvenir de ce qui a été dit. _ Il peut y avoir d’habiles manipulateurs mais vite trahis

Tout le monde veut des preuves, de tout et sur tout.

Je le comprends.

J’ai en mémoire cette personne qui n’avait pas d’enfant et qui avait vu psyco psychia medecin gyneco et surtout fait des FIV pendant 10 ans, avec seul résultat que de prendre 35kg ! Cette femme me consulta pour avoir les confirmations de ce que certains lui avaient laissé entendre en consultation.

à€ ce jour elle est enceinte d’un garçon comme cela lui fut révélé mais surtout dans les circonstances décrites, après deux ans de travail avec son mari et elle dans l’approche de ce qui est.

Tout dans les dates et les moments lui a été donné.

à€ ce jour cette femme est en écriture et travaille pour le bien des enfants.

Elle a aussi tout comme moi à  visualisé un phénomène patent : la manifestation de son fils en tant qu’esprit devant elle, sous une forme vaporeuse.

Ceci pour lui donner confiance en son destin.

Ce petit aperçu fait partie des preuves de la manifestation de l’invisible pour certains et visible pour d’autres.

Encore des preuves ?

Ce petit Maxime, vivant en Bretagne, perturbé parce qu’il entend une voix : Celle de sa grand-mère. Quel est son destin ?

à€ ce jour cet enfant est compris de sa mère, car On lui a permis d’avoir des possibilités en écriture pour comprendre en ma compagnie, le chemin de vie de son fils qui sera un jour un grand medium.

Cet enfant n’avançait plus à  l’école, perturbé par tout ce qui lui arrivait mais surtout les psy ne pouvaient donner de réponses.

Maintenant il travaille à  l’école et ne parle plus de ce qu’il vit et pourtant cet enfant voit les entités comme je vous vois et entends.

Il écrit car cela lui a été transmis pour qu’il comprenne que l’écriture est importante afin de lui redonner le goût du travail etc………..

Voila ! S’ il fallait des preuves ! Je ne donne pas le nom de cet enfant car il vit sa vie normalement et sa maman le laisse vivre avec cela, ayant eu elle aussi des preuves patentes de son travail

Merci à  l’Officiel de m’avoir permis de rencontrer toutes ces personnes, même si je ne suis pas toujours à  la hauteur de ma tache

Je fais ce qui me semble être mon destin avec la foi qui anime beaucoup de médiums.

A vous de croire ou pas.

De trouver la voie.

En résumé, à  chaque jour suffit sa peine et ce que sera demain, j’aurai à  l’assumer que je le veuille ou non tel est notre destin.

Cordialement, Jacques Trouillot

12 réponses

  1. Et si rien n’était écrit?
    Cher confrère,
    Voila le vrai débat pour moi de la voyance, d’où nous viennent vraiment les messages que nous recevons?
    Je m’interroge depuis des années, mes 10 années de consultations m’ont bien montré à quel point, peu de personnes utilisent ce fameux libre arbitre, cependant faire un choix en toute conscience ou ne pas faire de choix est la même chose. Le non choix est aussi un choix, celui de ne pas être conscient du chemin à parcourir. C’est refuser de prendre ses responsabilités.On suit le cours des choses qui a l’air défini et pourtant, il n’est que le reflet de nos non-choix…
    Je reviendrais, ces débat sont très intéressant. Merci à Laurent Edouard.
    Marie-lore Staudt

  2. Et si rien n’était écrit?
    Cher confrère,
    Voila le vrai débat pour moi de la voyance, d’où nous viennent vraiment les messages que nous recevons?
    Je m’interroge depuis des années, mes 10 années de consultations m’ont bien montré à quel point, peu de personnes utilisent ce fameux libre arbitre, cependant faire un choix en toute conscience ou ne pas faire de choix est la même chose. Le non choix est aussi un choix, celui de ne pas être conscient du chemin à parcourir. C’est refuser de prendre ses responsabilités.On suit le cours des choses qui a l’air défini et pourtant, il n’est que le reflet de nos non-choix…
    Je reviendrais, ces débat sont très intéressant. Merci à Laurent Edouard.
    Marie-lore Staudt

Laisser un commentaire

Derniers comptes-rendus

Dans la même catégorie

Réservez UNE CONSULTATION-TEST

1 + 1 gratuite

120 60
  • Je consulte avec un professionnel choisi par l'Officiel de la Voyance
  • Je partage mon expérience avec la communauté
  • Je bénéficie d'une 2ème consultation GRATUITE avec le professionnel de mon choix