fbpx

Schysophrénie ou possession ?

J’ai lu avec intérêt votre article sur l’envoûtement.

C’est vrai que quand tout va mal, sentimental, financier, santé on croit que l’on est envoûté.

Mais, je dois vous préciser que j’ai subi d’étranges choses l’année dernière.

J’ai été battue par mon mari sans raisons apparentes, il était comme dédoublé, et la dernière fois qu’il m’a battue, je vous assure, je croyais voir le diable devant moi, c’était affreux, cela dure depuis deux ans, j’ai fait appel à  un exorciste qui ne m’a rien demandé question paiement, cela a été mieux mais il a recommencé.

Maintenant, on me dit qu’il est schyzophrène, manaquio-dépressif, psychotic, alors que dois-je croire, la schysophrénie j’y crois j’en suis sûre, mais pourquoi quand il m’a frappée l’année dernière j’ai cru voir le diable devant moi et j’ai eu horriblement peur

Savez-vous m’expliquer ce cas ?

Merci beaucoup, Chantal

44 réponses

  1. > Schysophrénie ou possession ?
    Un livre : l’envers de la vie, l’univers du schizophrène chez Bénévent.
    Vous comprendrez cette relation fusionnelle mystique : croyances/psychoses , le même sujet.

  2. > Schysophrénie ou possession ?
    Un livre : l’envers de la vie, l’univers du schizophrène chez Bénévent.
    Vous comprendrez cette relation fusionnelle mystique : croyances/psychoses , le même sujet.

  3. > Schysophrénie ou possession ?
    J’ai fait une bouffée délirante aigue en 1997 puis j’ai été diagnostiquée schizo. En ce qui me concerne je ne serai pas dire si je suis schizo, malheureusement, on est très mal soigné à  l’hopital et je n’ai pas eu l’attention de ma famille c’est pourquoi j’ai eu du mal à  m’en sortir. Cette maladie, c’est l’inconnu, la honte, parfois j’aimerais mourir car je n’ai plus la patience et je ne vois pas de solution. On souffre mais on ne trouve pas de mots, on aimerait être avec les autres mais on est seule à  l’intérieur, cette maladie c’est l’enfer. Accepter de vivre avec une folie ce n’est pas facile ds notre société, il faut plus que du courage, ca vous tombe dessus et c’est très dur de s’en sortir, est-ce seulement possible? Accepter qu’il n’y a pas de guérison je ne le veux pas mais pr l’instant j’ai besoin d’un traitement, je me sens parfois anormale, dans un autre monde et je n’ai pas encore trouvé la clé du mieux-être.

  4. > Schysophrénie ou possession ?
    J’ai fait une bouffée délirante aigue en 1997 puis j’ai été diagnostiquée schizo. En ce qui me concerne je ne serai pas dire si je suis schizo, malheureusement, on est très mal soigné à  l’hopital et je n’ai pas eu l’attention de ma famille c’est pourquoi j’ai eu du mal à  m’en sortir. Cette maladie, c’est l’inconnu, la honte, parfois j’aimerais mourir car je n’ai plus la patience et je ne vois pas de solution. On souffre mais on ne trouve pas de mots, on aimerait être avec les autres mais on est seule à  l’intérieur, cette maladie c’est l’enfer. Accepter de vivre avec une folie ce n’est pas facile ds notre société, il faut plus que du courage, ca vous tombe dessus et c’est très dur de s’en sortir, est-ce seulement possible? Accepter qu’il n’y a pas de guérison je ne le veux pas mais pr l’instant j’ai besoin d’un traitement, je me sens parfois anormale, dans un autre monde et je n’ai pas encore trouvé la clé du mieux-être.

  5. > Schysophrénie ou possession ?
    Depuis maintenant l’an 2000, jour de mes 18 ans, j’ai été conduit en urgence pour bouffée délirantes, ma période dure depuis 6 ans, nous sommes en 2006, j’ai maintenant 24 ans,et aucun diagnostic n’a encore été fait. Après six ans, je peut dire que j’ai fait un grand pas en avant vis à  vis de la schysophrénie. Ce qui est important à  savoir pour les personnes atteintes de cette maladie est qu’il est impératif de pouvoir se controler soi-même, d’être en parfaite harmonie avec son corps et sa tête, il faut deja s’accepter soi même,La schyzophrénie est pour l’heure un rejet du monde qui vous entoure et/ou de sa propre personnalité, on veut dire non mais on doit dire oui et vice versa…En ce qui concerne le coeur il se peut qu’il est quelquepart sa part de résponsabilité. Une bonne hygiène de vie, un suivi psychologique régulier, une prise de neuroleptiques rigoureuse, un soutien et une écoute de tous les proches du malade car le ou la malade aura un excès de débit de communication important tout simplement pour évacuer le « surplus » de pensées délirantes, il veut les exprimer et doit le faire sinon elles seront contenu, il entrera dans un monde intérieur , un monde imaginaire mais qui parait tellement réel les yeux ouverts, ces pensées exploserons, il se verra alors rentrer dans une phase de violence. Même dans l’incohérance vous vous devez de l’écouter en lui rapportant son discour à  la tête afin qu’il se rende compte par lui même qu’il délire…c’est pourquoi le suivi psychologique est important car tout le monde n’a pas forcément les moyens de faire face a une maladie d’une telle ampleur morale. Il est important qu’il puisse se critiquer lui même, c’est un pas vers la guérison qui existe car je me voi personnellement m’en sortir, mais attention il faut s’en donner et en avoir les moyens! En ce qui concerne Chantal, votre mari a fait un puisement vertigineux et l’a rejeté sur votre personne physique, la schyzophrénie n’est pas une maladie a prendre a la légère croyez le bien…Vous l’avez vu, vous l’avez partagé avec votre mari. Je ne peut vous donner de conseils, ce n’est pas à  moi de le faire, je ne peut vous expliquer ce que vous avez cru voir, et si je devais vous en donner un, je vous dirai de vous faire une raison car vous douté, vous douté sur votre mari et maintenant sur vous, sur le diable que vous avez cru voir en lui. Saché que le doute n’est pas un échec de la raison car il permet de peser le pour du contre, ce que vous avez fait, il me semble…Ne regretté pas votre choix si vous pensié que c’était le bon choix…Vous avez toute votre raison, vous.

  6. > Schysophrénie ou possession ?
    Depuis maintenant l’an 2000, jour de mes 18 ans, j’ai été conduit en urgence pour bouffée délirantes, ma période dure depuis 6 ans, nous sommes en 2006, j’ai maintenant 24 ans,et aucun diagnostic n’a encore été fait. Après six ans, je peut dire que j’ai fait un grand pas en avant vis à  vis de la schysophrénie. Ce qui est important à  savoir pour les personnes atteintes de cette maladie est qu’il est impératif de pouvoir se controler soi-même, d’être en parfaite harmonie avec son corps et sa tête, il faut deja s’accepter soi même,La schyzophrénie est pour l’heure un rejet du monde qui vous entoure et/ou de sa propre personnalité, on veut dire non mais on doit dire oui et vice versa…En ce qui concerne le coeur il se peut qu’il est quelquepart sa part de résponsabilité. Une bonne hygiène de vie, un suivi psychologique régulier, une prise de neuroleptiques rigoureuse, un soutien et une écoute de tous les proches du malade car le ou la malade aura un excès de débit de communication important tout simplement pour évacuer le « surplus » de pensées délirantes, il veut les exprimer et doit le faire sinon elles seront contenu, il entrera dans un monde intérieur , un monde imaginaire mais qui parait tellement réel les yeux ouverts, ces pensées exploserons, il se verra alors rentrer dans une phase de violence. Même dans l’incohérance vous vous devez de l’écouter en lui rapportant son discour à  la tête afin qu’il se rende compte par lui même qu’il délire…c’est pourquoi le suivi psychologique est important car tout le monde n’a pas forcément les moyens de faire face a une maladie d’une telle ampleur morale. Il est important qu’il puisse se critiquer lui même, c’est un pas vers la guérison qui existe car je me voi personnellement m’en sortir, mais attention il faut s’en donner et en avoir les moyens! En ce qui concerne Chantal, votre mari a fait un puisement vertigineux et l’a rejeté sur votre personne physique, la schyzophrénie n’est pas une maladie a prendre a la légère croyez le bien…Vous l’avez vu, vous l’avez partagé avec votre mari. Je ne peut vous donner de conseils, ce n’est pas à  moi de le faire, je ne peut vous expliquer ce que vous avez cru voir, et si je devais vous en donner un, je vous dirai de vous faire une raison car vous douté, vous douté sur votre mari et maintenant sur vous, sur le diable que vous avez cru voir en lui. Saché que le doute n’est pas un échec de la raison car il permet de peser le pour du contre, ce que vous avez fait, il me semble…Ne regretté pas votre choix si vous pensié que c’était le bon choix…Vous avez toute votre raison, vous.

  7. > Schysophrénie ou possession ?
    Bonjour très chère,

    Veillez considérer ce message comme étant d’opinion personnelle et de mon propre vécu. Je crois, et ce depuis un bon moment, que la schysophrénie vient de notre enfance et de notre éducation. La maladie de la schysophrénie se présente sous une forme plutôt agressive. Des hallucinations auditives et visuelles sont présentent, le sujet ne s’entend pas avec les autres membres de son entourage, le sujet a mauvais caractère et laisse percevoir qu’il est plus souvent de mauvaise humeur qu’il est de bonne humeur. Hors, une personne présentant ces symptômes se doit d’être à  la base une personne disposant de très peu de qualités et des traits de caractère néfastes. De plus, la façon dont le sujet a été élevé (ce qui n’est souvent pas la faute des parents car le sujet, à  l’âge de l’enfance, présente des signes de mauvais caractère, orgueil, égoîsme, égocentrisme, etc, et rend son éducation beaucoup plus pénible pour les parents), ne vient qu’empirer les choses et le sujet grandit et croit avec ces drôles d’habitudes et ne s’aperçoit donc pas qu’il fait du tort et du mal autour de lui et de même qu’à  lui-même. à€près des années de vie dans cet atmosphère, le sujet est à  un point culminant et se met à  halluciner des choses car il s’imagine qu’il se fait berner (orgueil), et c’est là  qu’il se met à  frapper les gens et dire des bêtises aux autres car il se sent mal-aimé des autres (égoîsme). De plus, le fait de détruire son petit monde le rend vulnérable aux crises de plus en plus sévères avec le temps (égocentrisme). Comment soigner la schysophrénie? Il n’y a pas de remède. Cependant, la coopération possible du sujet peut désaggraver la situation et rendre la vie des autres et sa vie plus agréable. La possession n’a donc rien à  voir, il suffit de chercher et comprendre pourquoi le sujet est devenu dans cette pénible situation et essayer de trouver des liens entre sa vie et cette maladie. Merci et n’oubliez pas que cette lettre est basée sur des faits personnels et donc informels.

    1. > Schysophrénie ou possession ?
      bonsoir,
      mon mari m(a demander de l’hospitaliser,ses raisons : il faut protèger sa famille, il doit suivre les instructions de la tv et de la radio!ils sont tous là  a nous épier!! Les renards, les betes!!
      bref, je l’ai emmener à  contre coeur en hopital psy et là , il s’est senti protègé!! il a demandé un traitement au solian (médicament qui le guérit à  chaque épisodes psy!);
      je suis allez le voir aujourd’hui, et il va mieux, je suis contente car le traitement lui convient vraiment bien et c’est son père, psychiatre, (qui est décédé depuis) qui lui avait conseillé ce traitement,
      je tiens a dire que je vis normalement avec lui depuis 17 ans et que les crises ont lieu quand il rencontre une quand l’émotion prend le dessus sur son raisonnement! en 17 ans 1crise et demie!

    2. > Schysophrénie ou possession ?
      bonsoir,
      mon mari m(a demander de l’hospitaliser,ses raisons : il faut protèger sa famille, il doit suivre les instructions de la tv et de la radio!ils sont tous là  a nous épier!! Les renards, les betes!!
      bref, je l’ai emmener à  contre coeur en hopital psy et là , il s’est senti protègé!! il a demandé un traitement au solian (médicament qui le guérit à  chaque épisodes psy!);
      je suis allez le voir aujourd’hui, et il va mieux, je suis contente car le traitement lui convient vraiment bien et c’est son père, psychiatre, (qui est décédé depuis) qui lui avait conseillé ce traitement,
      je tiens a dire que je vis normalement avec lui depuis 17 ans et que les crises ont lieu quand il rencontre une quand l’émotion prend le dessus sur son raisonnement! en 17 ans 1crise et demie!

  8. > Schysophrénie ou possession ?
    Bonjour très chère,

    Veillez considérer ce message comme étant d’opinion personnelle et de mon propre vécu. Je crois, et ce depuis un bon moment, que la schysophrénie vient de notre enfance et de notre éducation. La maladie de la schysophrénie se présente sous une forme plutôt agressive. Des hallucinations auditives et visuelles sont présentent, le sujet ne s’entend pas avec les autres membres de son entourage, le sujet a mauvais caractère et laisse percevoir qu’il est plus souvent de mauvaise humeur qu’il est de bonne humeur. Hors, une personne présentant ces symptômes se doit d’être à  la base une personne disposant de très peu de qualités et des traits de caractère néfastes. De plus, la façon dont le sujet a été élevé (ce qui n’est souvent pas la faute des parents car le sujet, à  l’âge de l’enfance, présente des signes de mauvais caractère, orgueil, égoîsme, égocentrisme, etc, et rend son éducation beaucoup plus pénible pour les parents), ne vient qu’empirer les choses et le sujet grandit et croit avec ces drôles d’habitudes et ne s’aperçoit donc pas qu’il fait du tort et du mal autour de lui et de même qu’à  lui-même. à€près des années de vie dans cet atmosphère, le sujet est à  un point culminant et se met à  halluciner des choses car il s’imagine qu’il se fait berner (orgueil), et c’est là  qu’il se met à  frapper les gens et dire des bêtises aux autres car il se sent mal-aimé des autres (égoîsme). De plus, le fait de détruire son petit monde le rend vulnérable aux crises de plus en plus sévères avec le temps (égocentrisme). Comment soigner la schysophrénie? Il n’y a pas de remède. Cependant, la coopération possible du sujet peut désaggraver la situation et rendre la vie des autres et sa vie plus agréable. La possession n’a donc rien à  voir, il suffit de chercher et comprendre pourquoi le sujet est devenu dans cette pénible situation et essayer de trouver des liens entre sa vie et cette maladie. Merci et n’oubliez pas que cette lettre est basée sur des faits personnels et donc informels.

Laisser un commentaire

Derniers comptes-rendus

Dans la même catégorie

Tarot de Marseille

Le tirage en croix

Je vous propose d’interpréter vous-même votre propre tirage en croix Bien formuler sa question Le tirage en croix vous permettra d’obtenir une réponse précise à  une

Lire la suite >>

Réservez UNE CONSULTATION-TEST

1 + 1 gratuite

120 60
  • Je consulte avec un professionnel choisi par l'Officiel de la Voyance
  • Je partage mon expérience avec la communauté
  • Je bénéficie d'une 2ème consultation GRATUITE avec le professionnel de mon choix