...L’épreuve des preuves©

Depuis 1999 LOV recense, grâce vous,
le meilleur des arts divinatoires pour vous préserver du pire.

Forum de l'article

Tarot et néo-pythagorisme

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Rappel de la discussion
> Tarot et néo-pythagorisme
Bougearel - le 22 avril 2005

Bonjour,

Le Docteur Robert O’Neill vient de mettre à jour son essai relatif aux rapports du Néo-Platonisme et du Tarot d’abord publié dans son excellent livre Tarot Symbolism (1986).

NEOPLATONISM AND THE TAROT
Dr. Robert O’Neill

http://www.tarot.com/about-tarot/library/boneill/neoplatonism

Citation extraite de l’Introduction :
"La thèse présentée dans cet essai est que le système philosophique et mystique sous-jacent aux symboles du Tarot (i.e Le Mat et les Triomphes) est neo-platonicien."
[The thesis presented in this essay is that the philosophical and mystical system underlying the Tarot symbols (i.e., Fool + Trumps) is Neoplatonic.]

Citation extraite de la Conclusion :
"Il y a aussi de bonnes raisons de croire que l’on peut trouver les Mathématiques, l’ Astologie et la Magie Pythagoriciennes dans les premiers Tarots car ces dernières constituaient des parties intégrales de la vision du monde néo-platonicienne"

[There is also good reason to believe that Pythagorean mathematics, astrology, and magic can be found in the early Tarot since these were integral parts in the Neoplatonic worldview]

Le lecteur saura apprécier la rigueur historique d’O’Neill qui depuis de nombreuses années soutient la relation Tarot et Néo-platonisme.

Alain Bougearel

> Tarot et néo-pythagorisme : mises à jour
Bougearel - le 22 avril 2005

A propos des rapports unissant le Tarot et le Pythagorisme, je tiens à mettre en valeur l’excellente recherche de John Opsopaus, le créateur du "Pythagorean Tarot", qui, loin d’être concurrente de la mienne, la complète et l’éclaire :

http://omphalos.org/BA/PT/index.html.

Le Dr Robert O’Neill, auteur du livre "Tarot Symbolism" ainsi que de plusieurs essais remarquables défendit publiquement nos deux essais en les qualifiant de : ["Doors in the veil"] "Portes levant le voile[du Tarot]"

Le même Dr. Robert O’Neill écrivit au sujet de la Structure arithmologique :
["I now see places where I thought we disagreed - but we were on
parallel paths and actually agreed"]
"Je vois maintenant des endroits où je pensais que nous étions en désaccord - alors que nous étions sur des voies parallèles et étions en réalité en accord".

Point de vuie partagé par Stuart R. Kaplan, auteur et éditeur de la célèbre "Encyclopedia of Tarot " qui écrivit à ce sujet :
["The material contained in your booklet is quite interesting to me..."]
"Les éléments contenus dans votre opuscule m’apparaissent tout à fait intéressants"

John Opsopaus et moi-même soulignons notamment la présence de la Tetractys pythagoricienne dans le Tarot ; à ce sujet, voici ce qu’écrivit Robert Place dont le dernier ouvrage " The Tarot History,Symbolism & Divination" fut salué par Ronald Decker, Curateur du Musée des Cartes à Jouer, Cincinnati, Ohio et co-auteur de "A Wicked Pack of Cards" et de "A
History of the Occult Tarot" avec Sir Mickael Dummett et Thierry Depaulis.

"Je fus particulièrement fasciné par le diagramme de Bougearel présentant la structure arithmologique du Tarot.
Il a démontré que le jeu en entier est une extension de la Tetractys Pythagoricienne.
Les cartes numérales forment chacune 4 Tetractys de 10 points, les figures [ou honneurs] forment une double Tetractys partageant la même base, les Triomphes forment une triple Tetractys qui partage deux côtés de la Tetractys centrale ; ainsi ensemble, elles nous donnent la simple, la double et la triple de même que 4 simples pour le quatrième [Tetractys] qui forment un triangle étendu.
Cela, il le rapporte à la pyramide."

Alain Bougearel a ajouté une nouvelle pierre à ce savoir (pythagoricien]..."

["I was particularly fascinated by Bougearel’s diagram of the arithmological structure of Tarot. He has shown that the entire deck is an extension of the Pythagorean Tetractys. The Pips each form four Tetractys triangles of ten dots, the courts form a double Tetractys that shares a base ; the trumps form a triple Tetractys that shares two sides of the center one, and together they give us the single, the double, the triple and four singles for the fourth, which form an extended triangle. This in turn he relates to the pyramid"
"Alain Bougearel has added another layer to this knowledge..."]

Séquence pythagoricienne des 22 Atouts
Bougearel - le 19 décembre 2005

La méthodologie requiert que les Atouts soient disposés comme si l’on ignorait leur valeur iconographique ou ludique en ne tenant compte de leur valeur ordinale c’est à dire de la première à la vingt-deuxième position
1
2+3+4+5
6+7+8+9+10+11+12
13+14+15+16+17+18+19+20+21+22

Le problème de l’Ordre des Atouts rend complexe et délicate le remplacement des nombres ordinaux du Nombre pentagonal 22 par le sujet allégorique correspondant dans la séquence des triomphes.

Je suis redevable à Michael Hurst [http://geocities.com/cartedatrionfi/index.html], lors de son « examen critique » de ma théorie de la séquence des Atouts en 1+4+7+10=22, d’avoir attiré mon attention sur les travaux de Mickael Dummett [ The Game of Tarot and the 1985 FMR article, Tarot Triumphant] ainsi que sur l’analyse du « Problème de l’Ordre des Atouts » de Thierry Depaulis dans « Tarot, Jeu et Magie »
« Ses analyses [celles de M. Dummett], particulièrement celle publiée dans « The Game of Tarot » ne sont pas si différentes de l’analyse que vous présentez ici.
(Les différences sont seulement votre bizarre placement du Fou et votre ségrégation du Bateleur.)
Tous deux, vous divisez les Triomphes au Pape et à la Mort, ce qui donne un regroupement tout à fait intelligible des séries en trois types de sujet.
La seule différence « apparente » entre vos deux analyses, c’est que vous vous concentrez sur ce qui accessoire, le nombre d’images dans chaque groupe, tandis que Dummett se fixa sur ce qui est essentiel, le type de sujet dans chaque groupe »
(Michael Hurst, LTarot : “Alain’s 1+4+7+10 theory†)
Que M. Hurst considère comme incident, le Nombre, et comme essentiel, l’Image, n’est pas ici l’important - même si la croyance de M. Hurst en une primauté du Signifié(l’Image) sur le Signifiant (le Nombre)relève davantage de la subjectivité que de l’objectivité : comment sinon rendre compte de la séquence 22 quant il s’agit des poèmes de Boïardo ou des Honneurs du Sola Busca ?
Rien n’interdit de penser que la prédominance finale de la structure en 78 cartes se décomposant en 22 Atouts, 56 cartes (4x10+4x4) appartienne au registre de la contingence donc du hasard - ces nombres seraient alors purement fortuits et aléatoires. Néanmoins, on l’aura compris, je ne partage pas cette opinion...

L’important n’est-il pas que l’arithmologie du Nombre pentagonal 22 (aspect quantitatif) coïncide, de façon non fortuite, avec l’analyse historique et symbolique de la série allégorique des Triomphes (aspect qualitatif) ?

T. Depaulis examine 12 ordres différents issus des “jeux existant actuellement†, “des jeux anciens†et “des sources littéraires†.
L’analyse des 12 ordres conduit à la mise en valeur dans la séquence des Triomphes de 3 « blocs » - à condition de « faire abstraction des 3 Vertus » (Tempérance, Justice et Force) » :
Séquence 1 :
Bateleur, Pape/Papesse, Impératrice/Empereur (avec qq. var.)

Séquence 2 :
Amoureux, Chariot, Roue de Fortune, Ermite, Pendu (avec qq. Var.)

Séquence 3 :
Mort, Diable, Maison-Dieu, Etoile, Lune, Soleil, Monde, Jugement (avec interversion possible des deux derniers).’

Mises à part le positionnement du Bateleur (et celui non mentionné du Math en pénultième et 22 ème position),
l’analyse de la séries des Atouts en 3 séquences de Dummett et Depaulis offre en effet de surprenantes similitudes avec les 4 enceintes du nombre pentagonal 22 .

La disposition arithmologique des 22 sujets allégoriques du Tarot classqiue s’avère conciliable avec 2 des trois grandes typologies mises à jour par Dummett et Depaulis. : les Types B (« la plus ancienne connue »t ; T. Depaulis, op. cit] ) et C(« celle du TdM et de ses descendants comme le Tarot de Besançon et le Taroco Piemontese »[T ; Depaulis, op. cit.] ) .
« La positon des 3 Vertus au milieu de ces 3 blocs successifs permet de regrouper les 12 ordres différents en 3 grands Types » dites A, B, C. (T ; Depaulis, op. cit.)

Le Type B :

[Bagat ?]
Impératrice/Empereur, Papesse/ Pape

[Tempérance] Amoureux, Chariot, [Force] Roue de Fortune, Ermite, Pendu [manqueraient + 2 Triomphes ou 2 Vertus peut-être comme Tempérance et Force par exemple ?]
Mort, Diable, Maison-Dieu, Etoile, Lune, Soleil, Jugement, [Justice], Monde, [Fol] [manqueraient +2 Triomphes comme Justice(Balance de Justice de St Michael lors de la pesée des âmes du dernier Jugement et le FOL ?]

***Dans ce cas, la Justice ne serait plus une Vertu mais relèverait de l’imagerie de l’apocalypse chrétienne ...

Le Type C ne pose pas de problèmes majeurs :

Bateleur
Papesse, Impératrice, Empereur, Pape
Amoureux, Chariot, Justice, Ermite, Roue de Fortune, Force, Pendu
Mort, Tempérance, Diable, Maison-Dieu, Etoile, Lune, Soleil, Jugement, Monde, Fol

Nota bene :
Toutefois, seraient à exclure du champ d’une telle structure le Type A correspondant au « Tarocchino Bolognese actuel, le Tarot sicilien ( avec des modifications, le Minchiate (id.), le tarot dit de Charles VI et quelques autres jeux anciens » (T . Depaulis, op. cit)

L’alpha et l’omega de la sequence allégorique : Bagat et Math ?

Iconographiquement, la disposition pythagoricienne des 22 allégories en quatre enceintes soulève une double interrogation : les places de l’alpha et l’omega de la séquence des Triomphes - à savoir le Bateleur à l ’alpha et le Fol à l’omega de la séquence.

L’on notera que le Sermones de l’Ordre B positionne le Bagat en 1ère position et place le Math sur la vingt-deuxième ligne après le Monde, en 21ème position.

Le Pr Vitali dans « Tarocchi : Arte e Magia » examine les 12 plus anciens ordres du Tarot du XVIè siècle -et ce, depuis 1500 jusqu’à 1585.

L’ordine del Trionfi nei documenti del sec. XVI (p.120)

La disposition proposée s’avère conforme avec les plus anciens ordres datés de circa 1500 « Sermones de ludo... » et de 1521 « Pasquinata »

Anonimo
Sermones de ludo...
Circa 1500

1 El bagatella
2 Imperatrix
3 Imperator
4 La papessa
5 El papa
6 La temperantia
7 L’amore
8 Lo caro trimphale
9 La fortezza
10La rota
11El gobbo
12 Lo impichato
13 La morte
14 El diavolo
15 La sagitta
16La stella
17 La luna
18 El sole
19Lo angelo
20La justicia
21El mondo
22El Matto

P ;Aretino
Pasquinata
1521

1 il bagatella
2 l’imperatrice
3 l’imperadore
4 la bella papessa
5 il papa
6 la temperantia
7 l’amore
8 il carro
9 la fortezza
10la ruota di fortuna
11 il vecchio
12 il traditore
13 la morte
14 il diavol
15 la casa
16 la stella
17 la luna
18 il sol
19 l’angelo
20 la justicia
21 il mondo
22 il matto

Remarques :

-  la position du Pape en Vè position se retrouve aussi dans l’ordre de 1565 de F. Piscina « Discorso... »
-  la position du Math en XXIIème position se retrouve aussi dans les ordres de 1534 « Triomphi... » de Troilo Pomeran, d’un anonyme « Motti... » ca 1525-1540, d’un autre anonyme de ca. 1530-1560 « Trionfi di Tarocchi..... » de même que dans l’ordre de 1585 de T. Garzoni « Piazza Univerzale... »

La position de La Mort en XIII est confirmée sur le Sermones (ca 1500), sur Pasquinata (1521)et sur le Catelin Goefroy (1557).
La position du Bagat en I, que l’on retrouve sur le Sermones de Ludo (circa 1500) et sur « Pasquinata » 1521, se confirme à l’alpha de la séquence des Atouts sur le Tarot de Catelin Goefroy de 1557... Ce sera là l’ordre des TdM à commencer par le TdM de Jean Noblet de 1650.

De plus, la Maison académique (1654-1659) attribue le numéro 1 au Petit et place l’Excuse sur une vingt-deuxième ligne après le 21.
A ce propos, l’on se souviendra que la Règle de 1637 stipule qu’il y a 22 Triomphes , et cite comme les 3 Hautes, Monde, Math et Bagat.
Sachant que la Bagat est le premier et le Monde le vingt et unième, l’on en déduit que le Math est le vingt-deuxième.
Pas si étonnant, si l’on conçoit que le but du jeu est de remporter tous les plis. Or, qu’advient-il en cas de Chlem ? Le Petit est joué à l’avant-dernier tour, et l’Excuse fait son pli au en dernier...

La position du Fol à l’Omega de la séquence après le Monde ne signifie pas le Triomphe du Math sur le Monde mais suggère l’idée d’un Fou relevant peut-être de la divine folie [http://www.associazioneletarot.it/Saggi/Il_Folle.asp] voire de la thématique ludique et subversive de la Fêtes des Fous du Moyen Age

"L’autre versant de la Messe des fous au Moyen age, c’est l’innocence
merveilleuse, personnifiée par le FOU, qui supprime le chaos.
Le "fou" -l’idiot du village, le plus démuni, le plus jeune de la
communauté - incarne et fixe le VRAI CENTRE, et c’est par lui que
l’on chasse le bouc émissaire"

http://trionfi.com/0/d/91/index.php

« la Messe des Fous se déroule dans la cathédrale, cadre idéal, car son
architecture réunit toute la grandeur théologique médiévale et la vie
des masses qui se sont conjuguées pour l’élever..
Néanmoins nous savons par les travaux de Julio Caro Banoja que les
Fêtes es Fous ont vite gagné la rue : le peuple participait à ces
fêtes qui n’étaient pas le seul apanage de clercs initiés.
Les mouvements religieux de masse au Moyen age étaient surtout
mobilisés par la maladie, la famine ou le désespoir ; ils ont laissé
peu de traces sur les institutions ou la pensée médiévale.
Pourtant, la foule itinérante, en quête de surnaturel et de
miracle, "s’animait d’une grande confiance en elle-même, affichant un
mépris pour toute discipline traditionnelle et toute contrainte. Son
zèle l’entraînait à faire fi des structures de l’Eglise, à briser les
barrières entre le peuple analphabète et les puissants lettrés, elle
n’hésitait pas à dénoncer les choses à venir" (R. W. SOUTHERN,
Western Society and the Church in the Middle Ages, p. 308).
La Messe des Fous recueillera aussi l’énergie créatrice de ce peuple
sans écriture. »

Berry Hayward, La Messe des Fous

Professionnels testés et accrédités

Derniers commentaires

0 | 5 | 10

> Pour travailler dans un cabinet de voyance ?
Bonjour, Je ne peux pas me qualifier de voyante car je n’ai qu’une expérience personnelle à (...)

L’erreur en voyance
<bonjour, <j’ai un fort ressenti d’être en séparation avec ma flamme jumelle. <une medium (...)

Arnaque à tous les étages
Bonjour, Je suis folle de rage avec ce genre d’arnaques. J’ai contacté car j’étais dans un état (...)

ATTENTION ARNAQUE : PROBLEME AVEC MARIE & CHRISTIAN
Salutation, Pour le remboursement ça va être difficile mais pour t’éviter d’autres soucis je (...)

LES MORTS PEUVENT-ILS COMMUNIQUER AVEC NOUS ? (1)
Passe par un medium qui parle avec les esprit mais se sera un membre décédé mais pas forcement (...)

Visuel megaphoneLes promotions

Pour être prévenu des offres promotionnelles, réductions, gratuités, avantages, offerts ponctuellement par les praticiens accrédités, remplissez le champ suivant :



Contact Espace rédacteurs

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2020 © L’Officiel de la Voyance - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.91